Go Top

«Vivants» de F. Wohnlich: à l’écoute d’inconnu·e·s

Mercredi 01.01.2020

« C’était l’hiver, mon père nous avait quittés en toute brutalité et j’éprouvais le besoin de m’intéresser aux autres, de raconter des récits auxquels je n’appartenais pas. »

Vivants Wohnlich

Pour Vivants, Francine Wohnlich a choisi de rencontrer vingt-quatre personnes qu’elle ne connaissait pas afin d’en restituer un portrait en texte et en dessin. Un contact sollicité auprès d’amis puis, après explication de la démarche et accord, rendez-vous est pris pour une conversation unique. Son but est la rencontre, avec une seule question : «Quand est-ce que tu te sens le plus vivant ?» Elle ne mène pas d’enquête ni n'oriente le propos.

Elle est prête à écouter ; qu’il raconte ce qu’il a à raconter, là, maintenant, qu’il se dévoile comme il le souhaite, s’il le souhaite. Qu’il parle avec les mains, les yeux, sa lassitude, son entrain, ses silences. Elle écoutera, car elle aussi est vivante, prise dans ses rythmes du jour, c’est-à-dire très loin d’une observatrice neutre. Car respecter l’autre, c’est aussi être attentif à ce qu’il produit en nous par le tracé de ses gestes, de sa parole, sa manière d’être là. Attirance, euphorie, ennui. Colère, complicité ou perplexité.

Francine Wohnlich, née à Genève en 1971, est comédienne, dramaturge et écrivaine. Elle exerce actuellement le métier de codeuse-interprète auprès d’enfants et de jeunes adultes sourds en milieu scolaire.

Art & Fiction

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Le village expérimente «la cuisine maison chez…»
Lundi 26.10.2020
Par C. Palazzo-Crettol et S. Mettan
Des repas intergénérationnels ont été organisés dans trois communes alpines valaisannes. L’animation socioculturelle de ces soupers collectifs a réservé des surprises gourmandes. Elle a aussi confirmé le traditionnel dévouement des femmes.