Go Top

Le dialogue et des lieux sûrs contre le harcèlement

Vendredi 13.12.2019

Patouch, association romande pour la prévention de la violence envers les enfants, mène une campagne pour attirer l'attention sur les jeunes victimes de harcèlement. Elle a également lancé des zones sûres dans les établissements.

Zone Patouch

Le harcèlement scolaire touche au moins un enfant par classe et 30% des victimes n'osent pas en parler. Les proches - parents, enseignant(e)s, ami(e)s - doivent ouvrir et maintenir le dialogue afin de briser cette chaîne du silence. Des vidéos de sensibilisation sont disponibles en ligne.

En cas de danger, il est conseillé aux élèves de se réfugier dans un lieu sûr où il y a du monde. Comme il n’est pas toujours facile de trouver de tels endroits, un autocollant permet désormais de signaler que l’établissement s’engage contre le harcèlement et aide toute personne qui en aurait besoin.

Une situation concrète? Une personne se fait suivre dans la rue. Elle a peur. Elle ne sait pas que faire. Sur la devanture d'une épicerie, elle voit l'autocollant « Zone Patouch ». Cette personne peut y entrer, expliquer son problème et rester en toute sécurité dans l'épicerie jusqu'à ce qu'une réponse soit trouvée. Il s’agit par exemple de faire venir une personne de confiance, d’appeler un numéro d’urgence ou d’attendre que la situation revienne à la normale. Une centaine d’établissements de Suisse romande sont d’ores et déjà membres de cette opération. Contact :

En savoir plus

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Trisomie à la télé: quelle image, quel impact?
Jeudi 09.07.2020
Par Clara Berner
La télévision est un important vecteur pour la représentation des groupes sociaux, dont celui des personnes dites handicapées. Quels reflets donne-t-elle de la relation de notre société avec le handicap ? Etude en Suisse romande.