Go Top

L’image des seniors, obstacle à leur insertion

Jeudi 21.11.2019
  • «Etude sur l’insertion professionnelle des personnes de 50 ans et plus bénéficiant de l’aide sociale. Synthèse et pistes d’action», Genève : Hospice général, novembre 2019, 21 pages.
Une étude réalisée par le pôle insertion-intégration de l'Hospice général sur l’insertion professionnelle des bénéficiaires de l’aide sociale de 50 ans et plus met en lumière les difficultés qu’ils rencontrent pour revenir sur le marché de l’emploi.

Hospice general Etude 50ansL’enquête a été menée de mars à décembre 2018 auprès des trois acteurs principaux en lien avec cette thématique : les assistants sociaux, assistantes sociales, conseillers et conseillères en insertion professionnelle, les personnes 50+ bénéficiant de l’aide sociale et les employeurs du marché primaire genevois membres de la Fédération des entreprises romandes et de l’Economie sociale et solidaire.

L’analyse, réalisée au printemps 2019, a mis en évidence les différentes perceptions et pratiques des acteurs questionnés.

  • Du côté du travail social, les professionnel·le·s témoignent d’un sentiment d’impuissance et s’estiment insuffisamment préparés pour répondre à l’augmentation du nombre des personnes de 50+. 

  • De leur côté, les bénéficiaires relèvent les difficultés qu’ils rencontrent dans leur parcours de (ré)insertion professionnelle spécifique, en lien avec leur représentation personnelle ou dans l’adéquation de leur profil avec les besoins du marché du travail. 

  • Quant aux employeurs, ils évaluent positivement les compétences professionnelles et les qualités sociales des 50+, mais les engagent proportionnellement moins que les autres groupes d’âge. Sensibilisés aux difficultés à l’embauche rencontrées par les 50+, la moitié les employeurs est cependant prête à collaborer sur ce thème avec les institutions œuvrant dans les domaines du social ou de l’insertion professionnelle. 


Pour améliorer l’insertion professionnelle des 50+, l’étude suggère de développer l’interface entre tous ces acteurs. Elle insiste aussi sur la nécessité, pour la société dans son ensemble, de changer l’image négative des seniors en faisant connaître et reconnaître leurs compétences, en valorisant leur vécu professionnel et personnel.

  • Source : Hospice général
  • Le document complet de l’étude est à disposition sur demande auprès de Mme Sabina Cervoni, chargée de projet au pôle insertion-intégration, 022 420 59 77, .


Synthèse de l’étude en format pdf, 21 pages

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Cancer colorectal: les bénéfices du dépistage
Lundi 09.12.2019
Par Guido Biscontin, Nolvenn Gambin et Manuela Ocaña
Dans les efforts pour améliorer la santé de la population, une coordination nationale contribue à l’économicité des mesures. Le programme sur le cancer colorectal montre les enjeux sanitaires et financiers d’un dépistage organisé.