Go Top

L’aide sociale en léger recul en Suisse en 2018

Lundi 28.10.2019

Pour la première fois depuis 10 ans, l’aide sociale a reculé en Suisse en 2018. C’est un des constats de l’étude de l’«Initiative des villes pour la politique sociale» menée par la Haute école spécialisée bernoise en travail social.

Aide Sociale VillesL’Initiative des villes pour la politique sociale a lancé ses premières études sur l’aide sociale il y a 20 ans. Représentant quelque 60 villes du pays, ses enquêtes ont permis d’objectiver les données sur l’aide sociale, de partager les connaissances, de débattre du choix des mesures politiques proposées et de les évaluer.


Quelques données de la dernière étude

  • Légère baisse. La baisse du nombre de bénéficiaires s’élève à 1.1% par rapport à 2017 dans les 14 villes étudiées. Le taux est resté stable dans huit villes et il a baissé dans six villes.
  • Les villes sensibles. Le taux est le plus élevé à Bienne, où il représente 11% de la population, puis à Lausanne (7.8%) et Bâle (6.6%). A Bienne et Lausanne, les baisses sont les plus importantes ce qui s’explique en priorité par l’amélioration des conditions du marché du travail.
  • Les effets du chômage. Au fil des études, l’Initiative des villes constate que l’augmentation du chômage a pour corollaire une augmentation consécutive des dossiers d’aide sociale, mais l’inverse n’est pas avéré et la baisse du chômage n’a que peu d’effet sur l’aide sociale.
  • Les tranches d’âge. Les mesures coordonnées sont efficaces et permettent de réduire le taux d’aide sociale chez les jeunes adultes. La situation est plus complexe chez les personnes dès 45 ans. Elles ont davantage de peine à s’adapter au changement structurel dans l’économie et le risque de dépendre de l’aide sociale dans la tranche d’âge 45-64 ans a fortement progressé ces dix dernières années.
  • Les seniors. Quant aux travailleurs âgés qui perdent leur emploi, ils sont bien plus souvent que les jeunes confrontées au chômage de longue durée.


Autrices : Michelle Beyeler, Renate Salzgeber et Claudia Schuwey, Haute école spécialisée en Travail social, Berne, octobre 2019


Rapport
, 32 pages en format pdf

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Le prix de l’adaptation imposée par le cancer
Jeudi 14.11.2019
Par Nicolas Sperisen et Alexandra Balz
Après les traitements initiaux contre un cancer, la personne concernée et les proches s’adaptent peu à peu pour retrouver une certaine qualité de vie. Ces ajustements imposés sont souvent ardus et coûteux. Comment imaginer un meilleur soutien ?