Go Top

«Always on» - Comment les jeunes vivent-ils la connexion permanente?

Mercredi 04.09.2019
  •  Éditrice : Commission fédérale pour l’enfance et la jeunesse (CFEJ)
  • Autrice et auteur : Dr. Rahel Heeg et Prof. Dr. Olivier Steiner
  • Août 2019, 24 pages

Basée sur une enquête représentative menée auprès de 1001 jeunes et de 390 adultes, cette étude constate que les jeunes se préoccupent davantage que les adultes de leur utilisation d’Internet. Ils vivent la connexion permanente de manière essentiellement positive, mais sont conscients que des règles et limites sont nécessaires pour la gérer.

CFEJ Always On 2019Cette étude complète le rapport «Grandir à l’ère du numérique» (Alexandre Bédat, «Les enfants et les ados à l’ère numérique», REISO, Revue d'information sociale, mis en ligne le 18 avril 2019). Les résultats de l’enquête dressent un tableau très varié et nuancé des activités en ligne et des durées d’utilisation des jeunes et des jeunes adultes. Une grande partie d'entre eux réfléchissent aux conséquences sociales de la connexion permanente et adoptent des stratégies d’autorégulation. Un peu moins de la moitié se fixent même des règles sur les moments et la durée des activités en ligne. Quelques chiffres :

Durée de connexion ? En moyenne, les jeunes sont en ligne quatre heures par jour pendant leur temps libre.

Quelles plateformes ? Les systèmes de messagerie instantanée (par ex. WhatsApp), les réseaux sociaux (par ex. Instagram), les services de messagerie électronique (courriels) et les portails vidéo (par ex. YouTube) sont utilisés par la majorité des jeunes plusieurs fois par jour. La plupart des jeunes utilisent plusieurs fois par semaine, mais pas quotidiennement des sites d’information (par ex. Wikipedia, journaux en ligne, sites sportifs en direct, forums) et des services de streaming pour regarder des films. Une minorité utilise régulièrement des jeux en ligne, des sites d’achat en ligne et des plateformes de lecture.

Age et genre. Les adolescents (16–20 ans) utilisent plus souvent les réseaux sociaux, les sites d’achat en ligne et les plateformes de lecture que les jeunes adultes (21–25 ans), qui, en revanche, utilisent davantage les services de messagerie électronique et les sites d’information. Les jeunes femmes accordent plus d’importance aux réseaux sociaux, tandis que les jeunes hommes préfèrent rechercher des informations sur les loisirs et sur des thèmes de société ou réaliser des créations numériques.

Quelle activité ? Être en contact avec d’autres personnes, rechercher des informations pour l’école ou le travail et se divertir constituent des aspects importants pour presque tous les jeunes. Peu de jeunes considèrent en revanche que regarder les profils d’autres personnes sur les réseaux sociaux, montrer quelque chose de soi ou réaliser des créations numériques est important.

«Always on», 24 pages en format pdf

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Le personnel de nettoyage sort de l’ombre
Lundi 16.09.2019
Par Viviane Gonik
Les mouvements de grève se multiplient dans le secteur du nettoyage. Mal reconnu·e·s, de nombreux salarié·e·s de la branche (une majorité de femmes) ont vu leur statut encore précarisé par l’externalisation de leur poste de travail.