Go Top

Inscription à la conférence de Marie de Hennezel sur l’avancée en âge


Warning: date_format() expects parameter 1 to be DateTimeInterface, bool given in /home/clients/56ad441f04b7057f86a59db615fe0adf/web/components/com_flexicontent/templates/actualites/item.php on line 216

Warning: date_format() expects parameter 1 to be DateTimeInterface, bool given in /home/clients/56ad441f04b7057f86a59db615fe0adf/web/components/com_flexicontent/templates/actualites/item.php on line 216
Dimanche
  • Date et horaire : mardi 18 juin 2019 à 19h00
  • Lieu : Martigny, Salle communale, rue des petits Epineys 7)
  • Coût: 10 fr.
  • Nombre de places limité, inscription conseillée au 027.722.09.94 ou par mail à

Le Foyer de Jour de Chantovent accueille Marie de Hennezel pour une conférence «Comment faire de son avancée en âge une expérience heureuse ?»

Chantovent 2019Nous interrogerons en sa compagnie le regard de notre communauté valaisanne et plus largement de la société sur la vieillesse et sa myriade de réalités.

Psychologue, clinicienne, auteure de près de 20 ouvrages, conférencière dans de nombreux pays et continents, Marie de Hennezel s’appuie sur sa longue expérience et sur son expertise pour nous entrainer au cœur des représentations de la vieillesse. Pour elle, «vieillir est un paradoxe : le corps décline mais la pensée continue de croître et le cœur peut rester jeune. » Sa longue expérience d’accompagnement en fin de vie a contribué au développement des soins palliatifs en France.

Ses ouvrages les plus connus : «  La mort intime » ; « La chaleur du cœur empêche nos corps de vieillir » ; « Le souci de l’autre », « Une vie pour se mettre au monde » ; « Qu’allons-nous faire de vous » ; « J’ai choisi de me battre , j’ai choisi de guérir ».

Chantovent

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Le travail social, porte-voix des sans-voix
Jeudi 24.09.2020
Par Marie-Christine Ukelo-Mbolo Merga
Migration et confinement 2. La pandémie a rendu les inégalités extrêmement visibles en Suisse. Mis en lumière aussi, le déficit d’accès aux droits les plus fondamentaux. Cette crise souligne la nécessité d’un travail social politique et solidaire.