Go Top

Formation continue en santé: nouveau dispositif à La Source

Mardi 02.10.2018

Film La Source

La formation continue postgrade est plus que jamais incontournable pour répondre aux besoins du système de santé en évolution constante. Elle s’adapte désormais aussi aux souhaits des professionnel·le·s.

Se former tout au long de sa vie en fonction de ses aspirations et des nouvelles exigences sanitaires est une nécessité. Mais comment concilier vie privée, vie professionnelle et parcours de formation ? Le nouveau dispositif de la Source lancé en septembre 2018 permet désormais encore plus aisément de

  • personnaliser son parcours de formation en choisissant des modules à options
  • faire reconnaître certains acquis de formation ou d’expérience professionnelle
  • commencer à différents moments de l’année
  • choisir le rythme de formation.

Ainsi, pour le DAS en promotion de la santé et prévention dans la communauté (36 crédits ECTS) par exemple, il faut certes suivre les modules obligatoires, mais pour les quatre modules à option, les participant·e·s ont vingt options à choix. Quant au rythme de la formation, il est prévu sur deux ans mais peut également se concevoir sur trois ans. Autre exemple avec le DAS en santé des populations vieillissantes (36 crédits ECTS) pour lequel des reconnaissances d’acquis de l’expérience sont favorisées et des subventions d’écolage du Canton de Vaud disponibles à certaines conditions.

Cette souplesse s’applique aussi aux différents CAS (entre 10 et 15 crédits). De plus, chaque module de formation peut être suivi individuellement sans forcément suivre un cursus DAS ou CAS.

Ce nouveau dispositif est présenté dans un petit film d’animation en ligne. Pour assurer cette souplesse et cette flexibilité dans les formations continues postgrades, de nombreux partenariats ont été conclus avec les Hautes écoles de santé de Fribourg, du Valais, de Genève et celles du canton de Vaud (HESAV et EESP).

Formation continue La Source

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Approche relationnelle pour l’autodétermination
Lundi 21.10.2019
Par Geneviève Piérart, Annick Cudré-Mauroux et Carla Vaucher
Pour les personnes présentant une déficience intellectuelle, comment instaurer l’autodétermination dans la vie quotidienne ? Une recherche a identifié la dynamique des relations entre personnes accompagnées et professionnel·le·s.