Go Top

La pauvreté laborieuse en Suisse : étendue et mécanismes

Lundi 01.10.2018
  • Social Change in Switzerland, N°15, septembre 2018

Logo SocialChange

Analyse d’Eric Crettaz, Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), Haute école de travail social, Genève

«La pauvreté laborieuse a été beaucoup moins étudiée que d'autres difficultés socioéconomiques rencontrées par les personnes en âge de travailler, comme par exemple le chômage. Pourtant cette question est centrale dans un contexte où les politiques sociales mettent beaucoup l'accent sur le retour à l'emploi.

Cette contribution analyse l’étendue du phénomène en 2015 et montre pourquoi des personnes travaillant en Suisse vivent dans des ménages à bas revenus et/ou exposés à la privation matérielle. Si le salaire est évidemment un facteur important, le fait d'avoir un volume de travail inférieur à la moyenne, ou des besoins supérieurs, pèsent tout aussi lourd.

Les risques de la pauvreté laborieuse sont particulièrement liés au fait d'avoir des enfants ainsi qu’au divorce. Enfin, les transferts sociaux divisent par deux le nombre de personnes actives ayant un faible revenu.» Source : Social Change in Switzerland (Unil, Fors et Lives)

NDLR de REISO : un article qui, pour la première fois, donne l’ampleur du phénomène et analyse clairement les situations diverses qu’il recouvre.


L’analyse

Agenda social et santé

Dernier article

Quel habitat demain?
Jeudi 06.12.2018
Par Cyrus Mechkat
Les chiffres démographiques sont connus. Les bascules individuelles, sociales et familiales de la société un peu moins. Et l’habitat adapté aux besoins de quatre générations encore moins. Pistes de réflexion pour les architectes.

L'affiche de la semaine