Go Top

Neuchâtel et La Chaux : cours gratuits de français dans le parc

Vendredi 29.06.2018

OSEO Neuchâtel

OSEO Cours francaisL’Oeuvre suisse d’entraide ouvrière (OSEO-Neuchâtel) organise des cours de base de français dans les parcs du Bois du Petit-Château à La Chaux-de-Fonds et
les Jeunes Rives à Neuchâtel. C’est gratuit !


Modalités

  • Pendant six semaines, du 10 juillet au 16 août 2018 de 16h30 à 18h00, chaque mardi, mercredi et jeudi (1er août exclu)
  • Inscription sur place le jour-même dès 16h00

  • Pas d’obligation pour les participant-e-s de suivre plusieurs cours
  • Une solution de garde pour les enfants de 2 à 8 ans pourra être assurée afin de garantir la qualité du cours
  • Distribution d’un badge aux participants pour permettre de former un groupe, de connaître les prénoms et d’avoir un suivi du nombre de personnes
  • Le cours est annulé en cas de pluie

Objectifs

  • Améliorer les compétences communicationnelles en français des participant-e-s, renforcer leur confiance en eux dans la pratique de la langue et leur permettre d’être plus autonomes dans leur vie quotidienne.
  • Donner l’impulsion et l’envie aux participant-e-s de rejoindre un cours de français «classique» ou d’autres lieux d’apprentissage du français (association, club culturel ou sportif, communauté, etc.)
  • Mettre à disposition des participants des brochures d’information (programme d’intégration, adresses utiles, journaux des villes, etc.)
  • Créer du lien (entre les participants, avec les autres usagers du parc)

De tels cours sont également organisés ailleurs, par exemple dans les cantons de Fribourg, de Genève ou du Valais.

En savoir plus

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Somnifères et tranquillisants: quels risques?
Lundi 19.08.2019
Par Etienne Maffli, Florian Labhart et Stephanie Stucki
En Suisse, environ 200'000 personnes présentent un usage problématique de somnifères et tranquillisants. Les femmes, les personnes âgées et la Suisse latine sont davantage concernées. Comment éviter cette surconsommation ?