Go Top

Inscription à la journée «Proche aidant de malentendant»

Samedi 06.05.2017
  • Date et horaire : samedi 10 juin dès 9 h
  • Lieu : Lausanne, Musée olympique, salle Autitorium
  • Coût : CHF 65.- (diverses réductions prévues)
  • Inscription jusqu’au 31 mai

Forom Ecoute Journée à thème 2017 de la Fondation romande des malentendants, Forom écoute

Au programme :

  • Mot de bienvenue. 
Laurent Huguenin, président de forom écoute
  • « Le concept de proche aidant, sa genèse, son histoire, son utilité ». Stéphanie Pin, Institut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP) et Centre d'évaluation et d'expertise en santé publique, Lausanne.
  • « Vers une approche centrée sur les besoins du proche aidant », Christine Burki, directrice d’Espace Proches, centre d'information et de soutien pour tous les proches et les proches aidant-e-s du Canton de Vaud.
  • « La plateforme Proche Connect de Pro Infirmis, informations et soutiens proposés aux proches de personnes malentendantes », Anne-Claire Vonnez, cheffe de projets.
  • Table ronde : « Proches aidants de malentendants, en quoi est-ce différent ? » avec Anne Catherine Crisinel Merz, Christophe Darioly, (Association suisse de parents d’enfants déficients auditifs), Gilberto Betti, conjoint de malentendante, Stéphanie Pin et Sabrina Grassi, fille de malentendante.

Les conférences, questions et échanges sont placés sous la conduite de Charaf Abdessemed, journaliste.

Organisée depuis de nombreuses années, la Journée à thème de forom écoute s'adresse à toute personne intéressée et sensibilisée par les problèmes de malaudition. Elle intéresse particulièrement les personnes malentendantes, mais aussi leurs proches. Professionnels de l’audition et de la santé, associations et organisations sont également les bienvenus.

 

Programme et inscription

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Non-recours aux aides sociales et santé perçue
Lundi 11.11.2019
Par Barbara Lucas et Catherine Ludwig
Une enquête menée à Genève a analysé, pour la première fois, l’état de santé d’un collectif de personnes ne bénéficiant pas des aides sociales auxquelles elles auraient pu prétendre. Les constats sont sans appel.