Go Top

Livre / Deux enfants, c'est déjà pas mal, de Caroline Rusterholz

mercredi 15.02.17
  • Deux enfants, c’est déjà pas mal
  • Famille et fécondité en Suisse (1955-1970). Caroline Rusterholz, Editions Antipodes, Lausanne, 2017, 474 pages.

Enfants RusterholzIl suffit d’une vingtaine d’années pour que les sociétés occidentales passent du baby boom au baby bust. Le nombre d’enfants par famille augmente fortement dès la Seconde Guerre mondiale puis s’effondre à partir du milieu des années 1960 pour se stabiliser à une moyenne de 1,5 enfant au tournant des années 1970.

Quelles sont les raisons de cette transformation rapide et profonde de l’intimité familiale ?

Cet ouvrage cherche à éclairer cette révolution silencieuse au travers du cas de la Suisse romande pour les années 1955-1970. Il donne la parole à une cinquantaine d’indi­vidus devenus parents dans les villes de Lausanne et de Fribourg durant les années 1960. Accès à la contraception, discours médiatiques, religieux et politiques sur la famille et l’éducation : les deux villes offrent alors un environ­nement bien différents aux jeunes parents. Ce contraste met en lumière l’importance du contexte social et institu­tion­nel sur les choix intimes.

Combinant sources institutionnelles, médiatiques et expériences individuelles, cet ouvrage éclaire les aspirations familiales et professionnelles d’une génération précurseuse de nos sociétés contemporaines. Le bien-être matériel et émotionnel de l’enfant et des parents devient un élément déterminant, renforçant l’idée de l’enfant précieux.

Editions Antipodes

L'affiche de la semaine

Dernier article

La pudeur, signe humain de vulnérabilité
Vendredi 27.05.2022
Par Bernard N. Schumacher
Protectrice de l’intime, la pudeur contribue aussi à établir un lien de confiance avec autrui. Petite exploration philosophique de cette disposition, qui révèle l’être humain dans ses appartenances aux mondes biologique et spirituel.