Go Top

Etude / Les jeux d’argent chez les adolescents du canton de Fribourg

Jeudi 01.12.2016

La problématique des jeux d’argent chez les adolescents du canton de Fribourg 2015-2016

Yara Barrense-Dias, André Berchtold, Joan-Carles Suris, Institut universitaire de médecine sociale et préventive, Université de Lausanne, sur mandat de la Direction de la santé et des affaires sociales du canton de Fribourg, 2016, 69 pages.

JPEG - 18.5 ko

Les jeunes jouent-ils aux jeux d’argent et de hasard ? Quelle est leur situation financière ? Ont-ils des dettes ? Comment perçoivent-ils leur santé ? Quels sont leurs comportements en matière de consommation d’alcool, de cigarettes ? Autant de questions auxquelles plus de 3’000 jeunes fribourgeois-e-s des écoles du secondaire II (certains pour la deuxième fois) ont répondu dans le cadre de la deuxième vague d’enquête de l’étude GenerationFRee, grâce à l’engagement important des écoles.

En matière de jeux d’argent et de hasard, plusieurs tendances se dessinent :

  • Les joueurs à risque jouent de manière régulière principalement aux loteries et aux paris ainsi qu’aux jeux d’argent sur Internet.
  • Parmi ce type de joueurs, près de 60% identifiés en 2015 sont devenus des non joueurs en 2016.
  • Par ailleurs, près de 10% des personnes qui ne jouaient pas lors de la première année d’enquête sont devenues joueuses.
  • Globalement toutefois, le pourcentage de jeunes (2.2%) qui ont des problèmes avec le jeu est exactement le même en 2015 et en 2016.

Cette première comparaison des données relatives aux comportements des jeunes en matière de jeux d’argent et de hasard fait apparaître les contours d’un phénomène complexe. Le suivi sur le long terme (5 ans) des jeunes qui participent à l’étude GenerationFRee permettra de mieux comprendre l’évolution de ce phénomène et plus largement celle de cette génération lors de son entrée dans le monde des adultes. La troisième vague d’enquête débutera en novembre 2016 dans les écoles fribourgeoises du secondaire II.

L’étude GenerationFRee a été initiée en novembre 2014 grâce à un partenariat entre le Programme intercantonal de lutte contre le jeu excessif (PILDJ) et la Direction de la santé et des affaires sociales (DSAS) via la Commission cantonale de prévention et de lutte contre le jeu excessif et le surendettement. Confiée au professeur Surís du CHUV de Lausanne, l’étude GenerationFRee a pour but de mieux connaître la prévalence des jeux d’argent et de hasard parmi les jeunes, mais également de récolter des données relatives à d’autres comportements à risque ou usages excessifs (écran, Internet, usage de substances), à d’autres problématiques (endettement), ainsi qu’au contexte de vie des jeunes (situations familiale et scolaire, entrée dans la vie active). L’étude permettra d’adapter, le cas échéant, certaines mesures de prévention et d’en définir de nouvelles.

L’étude en format pdf

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Repenser la normalité
Lundi 12.08.2019
Par Jean-Pierre Tabin et al.
En 2010 et en 2016, deux motions ont demandé de remplacer le terme « invalide » par une tournure non-discriminatoire. Objectif: lutter contre les discriminations vécues par les personnes dites handicapées. Éclairage.