Go Top

L’émission «Tribu» décrypte la communication non-violente

Mercredi 22.05.2024

Dans une émission diffusée sur La Première, la sociologue à la HETS-Genève Anne Perriard partage les résultats de sa recherche menée avec Laurence Bachmann, sur le potentiel de cette méthode d’écoute et de compréhension.

communication non violente hets geneve tribu developpement personnel reiso 400© Andrea Tummons / Unsplash

La communication non-violente, développée dans les années 1960 aux États-Unis, offre une approche unique pour écouter et comprendre autrui. Mais comment fonctionne-t-elle vraiment ? En cette période marquée par des conflits omniprésents, une anxiété environnementale grandissante et des échanges houleux sur les réseaux sociaux, quels enseignements pouvons-nous tirer de cette méthode ?

Les sociologues Laurence Bachmann et Anne Perriard de la Haute École de travail social (HES-SO) de Genève se sont penchées sur ce sujet, explorant son potentiel de transformation individuelle et collective dans un projet de recherche, financée par la FNS.

Ce programme de recherche vise notamment à expliquer le succès du développement personnel en l’analysant de l’intérieur. Il s’appuie sur une enquête empirique portant sur la technique de la communication non violente (CNV). L’enquête qualitative mixte comprend une analyse des techniques de soi décrites dans des ouvrages, des observations participantes dans des stages ou ateliers proposés en Suisse romande et en Californie, ainsi que des entretiens avec des animateurs·trices de stage, des participant·es aux stages, mais aussi des personnes réfractaires à la CNV.

Outre la compréhension des outils de la CNV, le projet vise à identifier les formes de pouvoir liées à la CNV et, finalement, à analyser la complexité des expériences de la CNV par une analyse transversale. En adoptant une approche compréhensive permettant de saisir les processus d’appropriations de ces techniques, cette recherche produira une analyse scientifique de techniques de développement personnel et des processus de transformations qu’elles engendrent, souvent perçus comme de la « magie » par ses adeptes ou de la « manipulation » par ses réfractaires. Dans la continuité des précédents travaux menés par les scientifiques, ce programme soulignera aussi la portée politique de la transformation de soi soutenue par ces techniques.

Le 23 avril, Anne Perriard a participé à l’émission radio Tribu de la RTS, où elle partage sur la communication non-violente et ce qu’elle peut apporter.

(Source : HETS Genève)

En savoir plus sur le projet

Ecouter « Tribu » (RTS La Première)

L'affiche de la semaine

Dernier article

Quel rôle du religieux dans les actions sociales?
Lundi 10.06.2024
Par Serjara Aleman et Juliette Salzmann
Pour mieux saisir l’imbrication entre les communautés religieuses et les solidarités locales, un projet tente de comprendre le rôle et la place de l’« hospitalité urbaine » déployée dans les quartiers de Genève.