Go Top

Suisse romande / Applications d’audiodescription et de sous-titrage de films

Mercredi 19.10.2016

Applications d’audiodescription et de sous-titrage de films

Greta et Starks, à télécharger sur le site de Regards Neufs

PNG - 17.5 ko

Ce mercredi 19 octobre 2016 est un grand jour pour l’association Regards Neufs : désormais, le cinéma est accessible aux personnes malvoyantes ou malentendantes de manière autonome. En effet, les applications d’audiodescription Greta et de sous-titrage Starks sont enfin disponibles en français !

Concrètement, trois étapes :

  1. Téléchargement gratuit de l’application d’audiodescription Greta ou de sous-titrage Starks sur Google Play ou App Store, à installer une seule fois sur son téléphone portable.
  2. Sur l’application, téléchargement gratuit de l’audiodescription ou du sous-titrage d’un film du catalogue Regards Neufs, à faire chez soi ou d’un endroit disposant d’une connexion Wi-fi ou 4G.
  3. En salle, une fois l’application lancée, l’audiodescription ou le sous-titrage se synchronise automatiquement au film à l’aide du micro du téléphone portable, sans besoin de connexion. L’audiodescription est généralement écoutée à l’aide d’oreillettes ou d’un casque à une oreille, ce qui permet de bénéficier de l’ambiance sonore de la salle. Le sous-titrage est quant à lui lisible grâce à une paire de lunettes StarksGLASS connectées au téléphone. La personne déficiente auditive est ainsi la seule à voir le sous-titrage à l’aide de ce moyen.

Le nouveau catalogue de Regards Neufs va recenser les films à l’affiche dans les cinémas de Suisse romande audiodécrits pour aveugles et malvoyants et sous-titrés pour sourds et malentendants. Ce 29 octobre 2016, le premier film du catalogue est « Ma vie de Courgette » de Claude Barras. Ce long-métrage en stop-motion qui a émerveillé la Croisette décroche un prix après l’autre et représentera la Suisse aux prochains Oscars.

Applications et descriptions en ligne

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Somnifères et tranquillisants: quels risques?
Lundi 19.08.2019
Par Etienne Maffli, Florian Labhart et Stephanie Stucki
En Suisse, environ 200'000 personnes présentent un usage problématique de somnifères et tranquillisants. Les femmes, les personnes âgées et la Suisse latine sont davantage concernées. Comment éviter cette surconsommation ?