Go Top

Enquête / Professionnel·le·s du social, qui êtes-vous ?

Jeudi 15.10.2009

Selon une enquête menée auprès de 1700 institutions, les métiers du social se diversifient et les employeurs cherchent du personnel toujours plus qualifié.

Les résultats de l’enquête menée auprès de 1’700 institutions qui occupent environ 20’000 personnes dans des postes relevant du travail social sont sortis. Parmi les établissements interrogés : des institutions accueillant des enfants, des personnes en situation de handicap ou de dépendances ou souffrant de troubles divers, des centres de loisirs et d’animation, des services sociaux, des lieux d’insertion professionnelle, d’accueil de la petite enfance ainsi que des structures parascolaires. Les points forts de l’enquête.

- L’éducation préscolaire constitue toujours un bastion féminin à 96% où domine le temps partiel et où l’on compte 72% de personnes disposant d’un diplôme professionnel.
- Dans le service social, les femmes forment également une large majorité stable de 73%, les personnes avec un diplôme professionnel sont 62%.
- L’animation socioculturelle a vu ces dernières années la présence féminine s’accroître à 62 %. Le taux de personnes avec un diplôme professionnel s’élève à 80 %.
- Les éducateurs en institutions spécialisées accroissent leur présence alors que les éducatrices, qui rentrent plus tôt et plus nombreuses dans la profession, diminuent de 59 % à 57 % sur neuf ans. Les personnes avec un diplôme professionnel représentent 72% dont 2% disposent du CFC d’assistantes et assistants socio-éducatifs, part qui devrait augmenter au cours des prochaines années.
- La profession de maître socioprofessionnel reste très masculine. Les femmes, qui occupent essentiellement les temps partiels, diminuent de 36 à 35 % sur la durée prise en compte par l’enquête. La part des personnes avec un diplôme professionnel est de 66%.

A noter que, pour accomplir leurs missions, les institutions du travail social engagent généralement des collaboratrices et des collaborateurs diplômés et contribuent à leur formation ; mais le besoin de personnes qualifiées dépasse le nombre de diplômes professionnels délivrés, quel que soit le niveau de formation. La croissance du nombre d’emplois, prévue dans une précédente enquête début 2000, s’est poursuivie ces dernières années et les employeurs interrogés prévoient qu’elle va se prolonger en 2010.

Présentée lors du Colloque FORs (Organisation romande pour la formation professionnelle dans le domaine social) le 17 novembre 2009, cette enquête a été menée par des chercheuses et des chercheurs de la Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO) sous la responsabilité de Pascal-Eric Gaberel de la Haute école de travail social et de la santé (EESP Vaud). Elle intervient au moment où les premiers titulaires du CFC d’assistant socio-éducatif entrent sur le marché de l’emploi.

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Récits de (fin de) vies et d’humanité
Lundi 20.05.2019
Par Jean Martin
Le mourir n’est pas aussi effrayant que ce que nous pensons. Spécialiste de soins palliatifs, Kathryn Mannix décrit les trajectoires de vie et l’immense dignité de ses patient·e·s dans ces moments empreints de douceur et de bienveillance.