Go Top

Aider les seniors touché·es par la violence dans le couple

Mardi 19.12.2023

Une campagne nationale veut sensibiliser les personnes âgées sur les violences, physiques et psychologiques, perpétrées entre partenaires, afin qu’elles demandent de l’aide. Explications.

vieillesse sans violence campagne sensibilisation reiso 170© vieillesse sans violenceDes propos qui n’ont pas lieu d’être dans un couple (notamment !), tels que « Grosse vache », « tu n’es pas un vrai homme », « tu n’es qu’une s*** » ? Ceux-ci ont été rapportés par des personnes à la retraite, touchées par les mêmes formes de violence que celles qui frappent les plus jeunes, comme le constate le projet national sur la prévention de la violence dans les couples âgés [1].

Une différence importante est toutefois mise en avant par l’équipe de recherche : si les insultes et autres abus sont souvent présents depuis des années, le passage à la retraite fait office de révélateur ou d’amplificateur de comportements nocifs envers son ou sa partenaire. La fin de la vie active peut-être vécu comme une perte de statut social et engendrer du stress et des incertitudes. Sans oublier que se retrouver toute la journée avec son compagnon ou sa compagne augmente le comportement de contrôle de l’auteur·e et l’isolement social de la victime. « Deux anciennes victimes racontent que leur partenaire a même veillé à ce que le couple vive dans un endroit particulièrement éloigné, afin de renforcer leur isolement. Les interviewé·es soulignent que, dans certains cas, les victimes sont tellement isolées qu’elles restent silencieuses pendant des années », peut-on lire dans le résumé de l’étude.

Par ailleurs, les seniors violenté·es hésitent à faire appel à de l’aide professionnelle. Elles et ils craignent les conséquences que cela pourrait engendrer et craignent également le changement.

Pour mieux venir en aide aux couples âgés concernés par la violence, les professionnel·les interviewé·es soulignent l'importance d'établir une relation de confiance avec la victime. Prendre suffisamment de temps pour écouter sans jugement, fixer des objectifs souvent plus petits qu’avec les plus jeunes, respecter les souhaits et besoins individuels de la victime, informer sur les offres d’aides et les interventions possibles pour renforcer les liens sociaux sont des actions indispensables pour aider cette population âgée.

L’actuelle campagne de sensibilisation devrait également aider les victimes à sortir de leur isolement et de leur détresse.

(Yseult Théraulaz)

Voir le site Vieillesse sans violence

[1]  Projet national de recherche appliquée « Prévention de la violence dans les couples âgés : étude et développement de matériel de sensibilisation » (2022-2024) conduit par l’Institut et Haute école de la Santé La Source (HES-SO), le senior-lab et le Centre de compétence Vieillesse sans violence.

L'affiche de la semaine

Dernier article

Concilier pratique et innovation par la recherche
Jeudi 13.06.2024
Par Guillaume Dafflon et François Renevier
La recherche-action vise à faire émerger, de manière participative, des solutions concrètes à des problématiques de terrain relevée avec les professionnel·les concerné·es.