Go Top

Recension par Jean Martin / « Drogues : un échec annoncé », de C.-N. Robert

Lundi 23.05.2016

Drogues : un échec annoncé - 40 ans de lutte contre l’ineptie de la prohibition

Christian-Nils Robert, Genève : Georg Editeur, 2016, 111 pages.

Recension par Jean Martin, médecin de santé publique

JPEG - 19.3 ko

Christian-Nils Robert est professeur honoraire de droit pénal à l’Université de Genève. Son livre montre le combat, dès les années 1970, contre les idées reçues, et pour une bonne part importées dans la foulée de la « Guerre à la drogue » décrétée par Richard Nixon. Celles et ceux qui ont été impliqués alors dans les questions relatives aux drogues et à la toxicomanie y retrouveront de vifs souvenirs.

C.-N. Robert a notamment observé les dégâts qu’occasionnait la prohibition alors qu’il était directeur du Service genevois de protection de la jeunesse - prohibition renforcée en Suisse depuis un arrêt du Tribunal fédéral de 1969. Son livre regroupe, sans modifications, ses écrits au cours de quatre décennies sur la politique de la drogue. Le moins qu’on puisse dire est que cela donne à réfléchir sur la lenteur de l’évolution des attitudes et prescriptions légales ; lenteur aussi à voir et admettre la réalité. Ceci dit sans minimiser l’action pionnière de la Suisse, sous l’égide de Ruth Dreifuss en particulier, dans la mise en œuvre de la politique dite des quatre piliers : prévention, répression, thérapie et réduction des risques. De manière intéressante, l’auteur met en parallèle de chaque article repris des citations du rapport récent de la « Global Commission on Drug Policy » [1] .

A l’heure où rares sont ceux qui défendent encore une doctrine prohibitionniste qui échoue depuis un demi-siècle, et où la Commission fédérale pour les questions liées aux drogues a pris depuis des années des positions ouvertes et éclairées, on pourrait dire que cet ouvrage a un caractère historique, de témoignage d’engagement. Mais il est bon, primo, de relever que Robert a eu largement raison avant les autres et, secundo, de se remémorer les funestes enchaînements et rigidités qui marquent cette histoire – le blocage de démarches pragmatiques par un arbitraire doctrinal éloigné de la réalité.

L’ouvrage bénéficie d’une préface de la journaliste Sylvie Arsever. Elle évoque la « montée en puissance d’un droit pénal tentaculaire, érigé en rempart des valeurs sociales et morales - une prolifération tumorale, une inflation punitive ». Son espoir est mitigé de voir la raison s’imposer rapidement. « Les effets pervers de la prohibition, dénoncés dans les pages qui suivent, sont si apparents que peu les contestent. [Mais] l’imaginaire mondial, hanté par le martyrologue des tombés au combat contre les mafias et les cartels, continue à lier la drogue et le crime. » L’Assemblée générale de l’ONU consacrée à ce thème en avril 2016 à New York a en effet conclut sur des résultats très modestes.

Site internet Editions Georg

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Repenser la normalité
Lundi 12.08.2019
Par Jean-Pierre Tabin et al.
En 2010 et en 2016, deux motions ont demandé de remplacer le terme « invalide » par une tournure non-discriminatoire. Objectif: lutter contre les discriminations vécues par les personnes dites handicapées. Éclairage.