Go Top

Ressources vidéo pour penser l’éthique

Lundi 17.04.2023

La santé publique peut-elle être moralisante ? Comment soigner sans juger ? Comment faire de la promotion attrayante de la santé ? Dix-neufs films canadiens apportent des éléments de réponse.

films ethique canada 400Capture d'écran © CCNPPS

L’éthique en santé publique est un vaste domaine. En Suisse, « l’éthique médicale fait aujourd’hui partie du cursus de toutes les formations de professionnels de la santé au niveau tertiaire, tant dans les facultés de médecine que dans les hautes écoles spécialisées ou les écoles supérieures », indique l’Académie suisse des sciences médicales dans ses Directives médico-éthiques pour l’enseignement de l’éthique aux professions de la santé [1]. L’ASSM précise que : « Il existe néanmoins une très grande hétérogénéité de cet enseignement entre les différents instituts de formation, tant au niveau du volume et des contenus que des méthodes d’apprentissage. » Si, au Canada, le système de santé s'avère différent de celui de la Suisse (la population accède gratuitement aux soins de base), les questionnements liés à l’éthique y sont toutefois semblables.

Afin d’apporter de la matière à réflexion sur l’éthique dans les soins, le Centre canadien de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé a ainsi réalisé dix-neuf entretiens avec des expert·e·s et des praticien·ne·s canadien·ne·s qui peuvent aussi être utiles aux soignant·e·s d’ici. Ces films constituent les blocs d'une formation en ligne gratuite, intitulée « Introduction à l’éthique en santé publique ». Variant entre une minute trente et dix minutes, ces capsules vidéos mettent en lumière une panoplie d’enjeux et de concepts éthiques qui surviennent dans les pratiques en santé publique. Ils sont réalisés en anglais, sous-titrés en français.

Certaines thématiques sont assez classiques, comme le fait de s’intéresser aux valeurs des individus lors des discussions en éthique de santé publique. D’autres élargissent le champ de la réflexion, à l’instar de l’entretien avec Stephanie Nixon, professeure au Département de physiothérapie de l’Université de Toronto.

Dans un film d’une dizaine de minutes, elle explique le concept de « privilège » qui pèse sur la santé publique. En matière d’accès aux soins ou de traitements, les inégalités sont potentiellement nombreuses et, par ailleurs, bien répertoriées : le racisme, l’homophobie ou la pauvreté peuvent désavantager une part de la population. À l’inverse, les personnes blanches, de sexe masculin, hétérosexuelles, financièrement confortables, pour ne donner que ces exemples, jouissent de privilèges sans même s'en rendre compte et bien souvent sans l’avoir demandé.

Pour Stephanie Nixon, chercher des solutions pour effacer les inégalités revient à ne considérer qu’une partie du problème. D’un point de vue éthique, il s’agit de s’attaquer aux deux faces de cette même médaille. Plutôt que de chercher à tout prix à sauver les personnes défavorisées, la professeure suggère d’apprendre de leurs expériences et de créer une alliance pour trouver des solutions qui soient en adéquation avec leur vécu et réalité.

Si certains films abordent des questions qui concernent peu la Suisse, comme celui de la réconciliation avec les peuples autochtones, plusieurs de ces réalisations permettent malgré tout d'entamer des réflexions de fond sur des enjeux importants de santé publique.

(Yseult Théraulaz)

 Voir les capsules

[1] Directives médico-éthiques pour l’enseignement de l’éthique aux professions de la santé, ASSM, Berne, 2019, 25 pages

L'affiche de la semaine

Dernier article

Les places de socialisation, un outil d’intégration
Lundi 26.02.2024
Par Marie Girard
Dans les structures d’accueil de l’enfance, les places de socialisation pour les petit·es issus de familles vulnérables sont sujettes à des enjeux stratégiques et financiers. Coup de projecteur sur deux modèles, l’un vaudois, l’autre valaisan.