Go Top

Mai 2023: sélection de la bibliothèque de la HESGE

La prise en charge des enfants et des jeunes dans le domaine social est au coeur de cette sélection signée Stéphanie Vuagnard, de la Haute école de travail social Genève, pour le lectorat de REISO.


 

  • Boisseau, Suzanne (dir.)
  • Le travail social en mouvement : de la crise à l'innovation
  • L'Harmattan, Paris, 2022

C'est la crise ! Crise sanitaire, crise sociale, réchauffement climatique, conflits internationaux…, la liste semble s'allonger indéfiniment. Clé de voûte des politiques de solidarité, le travail social s'est construit pour appréhender les crises. Le fil de l'actualité peut sembler anxiogène pour les intervenants sociaux et les personnes qu'ils accompagnent ; crise de l'énergie, violences urbaines, inflation, perte d'attractivité des métiers… Et pourtant, c'est l'essence même du travail social que de trouver de nouveaux espaces, de fabriquer des interstices créatifs, de s'infiltrer dans certaines fissures pour innover. Cet ouvrage donne à voir certaines de ces expériences, ancrées dans le quotidien de cadres de l'action sociale. [L’Harmattan]


 

  • Laurent Puech
  • Manuel du travailleur social sceptique : déjouer les pièges de la pensée
  • Book-e-book, Paris, 2002

La place du travail social au plus près et même à l’intérieur des espaces privés d’un nombre grandissant de personnes impose […] de renforcer sans cesse les pratiques professionnelles et le questionnement éthique. Destiné aux étudiants et professionnels en exercice, ce manuel intéressera aussi les personnes qui sont en contact avec les services sociaux-éducatifs, notamment celles qui sont confrontées à des formes d’enquêtes sociales. Il vise prioritairement à soutenir la démarche de ces professionnels en les aidant à identifier quelques effets qui peuvent biaiser le processus d’évaluation d’une situation. La démarche zététique y est présentée à travers ses « outils » et illustrée par des situations concrètes de travail et des réflexions sur des thématiques centrales aujourd’hui. [Book-e-book]


 

  • Négroni Catherine, Bessin, Marc (dir.)
  • Parcours de vie : logiques individuelles, collectives et institutionnelles
  • Presses universitaires du Septentrion, Villeneuve-d'Ascq, 2022

Cet ouvrage se propose de montrer comment les logiques institutionnelles, les déterminations sociales et la réflexivité individuelle façonnent les parcours de vie et de leurs évolutions dans nos sociétés contemporaines. L’étude des parcours de vie nous conduit à réinterroger le cœur même de ce qui fait la spécificité des objets en sciences sociales : le lien entre les dynamiques sociales et les actions individuelles et ouvre un espace de compréhension des tensions et mouvements qui animent la société civile.


 

  • Coulon, Pascal
  • Le lien à l’ère de l’individualisme : la chair du monde
  • L'Harmattan, Paris, 2022

La question du lien (l'attache aux autres hommes ou la connexion au cosmos) présente en ce début de XXIe siècle un caractère d'urgence. Manque de lien, sentiment de non-appartenance à un Tout, de rupture avec la nature, perte du sens de notre action, voire de notre vie, ce problème enveloppe différents plans (affectifs, sociaux, existentiels, cosmiques). Cet ouvrage part du moment fondateur de l'entrée dans la modernité, entre le XVIIe et le XVIIIe siècle. C'est alors en effet que, dans un même mouvement, les liens traditionnels se délitent, mais que ce délitement suscite en retour des résistances, et surtout des doctrines et des pratiques visant à retrouver la chair du monde. Comment déceler une source vive permettant de créer de nouvelles formes de lien plus en adéquation avec l'individualisme des sociétés modernes ? Philosophie, art, littérature, sociologie, pratiques spirituelles et éthiques, sont les formes les plus significatives de régénération du lien qui sont étudiées dans cet essai afin d'extraire la substance de cette énergie qui traverse l'histoire et de mettre en évidence sa fécondité face aux défis de l'époque contemporaine. [L’Harmattan]


 

  • Maurel, Olivier
  • De l’enfant protégé à l’enfant corrigé ou Comment l’humanité est devenue maltraitante
  • L’Harmattan, Paris, 2022

L’humanité s’est mise à corriger ses enfants en les frappant, probablement à partir du néolithique. Elle a ainsi rompu avec le comportement propre aux chasseurs-cueilleurs qui, aujourd’hui encore, partout dans le monde, ne frappent jamais les enfants. Comment un tel changement s’est-il produit dans un domaine aussi essentiel que la relation éducative ? Pourquoi n’a-t-on jamais prêté attention à cette rupture majeure dans l’évolution de l’humanité et à ses conséquences ? Réfléchir sur cette question éclaire fortement notre passé, notre présent et l’évolution de chacun de nous. [L’Harmattan]


 

  • Une institution de protection de l’enfance peut-elle être bien traitante ?
  • Cahiers de l’enfance et de l’adolescence, n° 5, 2021

On admet l’existence d’une maltraitance institutionnelle, on connaît des lieux institutionnels, des placements d’enfants, des foyers fonctionnant mal vis-à-vis des enfants dont ils ont la charge. La notion de bientraitance trouverait là sa justification. La question est pourtant de savoir si cette notion permet de faire évoluer les pratiques professionnelles, de mieux « prendre en charge » ou bien d’éviter de mettre au travail ce qui nous traverse et d’empêcher la créativité qui trouve sa source dans la rencontre. L’urgence de ces questions devrait susciter réflexions et cas cliniques nous permettant d’y voir plus clair. [Erès]


 

  • Séraphin, Gilles (dir.)
  • La qualité de l’accompagnement en protection de l’enfance : établir des indicateurs
  • L’Harmattan, Paris, 2022

Cet ouvrage est issu d’un colloque organisé à Tanger (2 et 3 novembre 2020)

En ce qui concerne la protection de l’enfance, quel que soit le pays considéré, […] les indicateurs qui portent directement sur l’enfant et ses besoins sont rares. Notre objectif est tout à la fois de présenter des indicateurs complémentaires en matière de protection de l’enfant et un regard critique sur chacun de ces indicateurs qui met en lumière à la fois les apports et les limites. Les objectifs de la recherche rejoignent ainsi les objectifs pratiques de mise en œuvre d’une politique publique : élaborer des indicateurs robustes qui indiquent précisément la nature et l’intensité d’un phénomène, en l’occurrence un danger ou une protection. [L’Harmattan]


 

  • Gaultier, Sylvain, Yahyaoui, Abdesssalem, Benghozi, Pierre (dir)
  • Mineurs non accompagnés : repères pour une clinique psychosociale transculturelle
  • In Press, Paris, 2023

Exposés à de nombreux risques, avant leur départ, durant la migration et à leur arrivée, les mineurs non accompagnés sont très vulnérables. Éloignés de leur famille, la formation de leur identité est tiraillée entre expériences traumatiques, deuils et impératifs d’adaptation dans le pays d’accueil. Leur devenir à la majorité est une source de stress et de grande incertitude.

Comment comprendre et intervenir auprès de ces mineurs non accompagnés ? Quelles ressources individuelles et collectives peuvent être mobilisées pour soutenir l’endurance et la résilience de ces jeunes ? Quelles prises en charge peuvent être proposées à ces mineurs mais aussi en soutien aux professionnels ? Enfin, comment accompagner ces jeunes vers la majorité et qu’en est-il de leur santé mentale une fois adultes ? [In Press]


 

  • Grand, Jérôme
  • Par et pour les jeunes : autogestion d’un espace d’accueil en marge de l’animation socioculturelle
  • Editions IES, Genève, 2023

L’action se déroule dans une commune périurbaine modeste. Les jeunes ont envie de se retrouver et de passer du temps ensemble mais les activités et les lieux d’accueil qui leur sont destinés sont rares. Comment vivre ce temps ? Où se sentir à la maison entre potes ? Un groupe de jeunes adultes se mobilise. Ils mettent leur esprit d’initiative, leur sens du collectif et leur créativité au service d’un projet par et pour les jeunes. Ils s’organisent en association, se manifestent auprès des habitant. e. s et sollicitent les pouvoirs publics. L’entreprise aboutit : le Lokal, un « centre de loisirs autogéré », voit le jour. Pendant plus de dix ans, plusieurs équipes de jeunes successives ont œuvré à proposer à leur commune — non sans difficulté — des activités culturelles et sportives au sein de leur lieu. [Editions IES]


 

  • Laurent Filliettaz et Marianne Zogmal
  • Mobiliser et développer des compétences interactionnelles en situation de travail éducatif
  • Octares, Toulouse, 2020

Au moyen d’une observation fine de situations éducatives ordinaires filmées dans des institutions de la petite enfance du canton de Genève en Suisse, les auteurs apportent un éclairage sur différentes facettes du travail éducatif dans le champ de la petite enfance : la structuration des activités d’éveil, l’animation des jeux libres, l’observation des enfants, la conduite des réunions et des transitions, l’encadrement et l’accompagnement des étudiants à l’occasion de stages. Ce travail analytique fin vise un double objectif. Celui de comprendre quelles compétences interactionnelles sont mobilisées et requises par les métiers de la petite enfance. Et aussi celui de décrire comment ces compétences se construisent et se développent dans des situations de formation professionnelle initiale. [Octares]


 

  • Raufast, André
  • L’enfance en difficulté et la résilience par le Judo
  • Champ social, Nîmes, 2022

Cet ouvrage aborde, pour la première fois, la question des impacts d’une pratique régulière du judo sur la résilience d’enfants atteints de troubles psychiques de sévères à modérés, jusqu’à ceux présentant de grandes difficultés d’adaptation psychosociale à l’école primaire. Cette dynamique de résilience est testée et évaluée par une équipe interdisciplinaire regroupant des spécialistes en sciences du sport et en pédopsychiatrie. Dans cette perspective, les résultats de cette étude s’inscrivent particulièrement dans le prolongement des travaux de Boris Cyrulnik sur la résilience par le sport et dans ceux de Marcel Rufo sur l’importance des soins culturels dans la prise en charge de l’enfance en difficulté. [Champs social]

 

Infothèque de la HETS Genève

L'affiche de la semaine

Dernier article

Surmédicalisation en Suisse: impact et solutions
Lundi 17.06.2024
Par Marie Débieux et Marie Méan
Quand « plus » n’est pas synonyme de « mieux » : en plus d’augmenter les coûts de la santé, la surmédicalisation comporte des incidences négatives pour les patient·es qui subissent des effets secondaires inutiles. Un projet fait le point.