Go Top

Novembre 2013 : détour dans les bibliothèques

JPEG - 17.3 ko
Biblioteca SUPSI

Pasqualina Cavadini, Paola Solcà
Les jeunes entre identité et appartenances multiples
Scuola universitaria professionale della Svizzera italiana (SUPSI), 2012, non publié. Contacter les auteures pour en savoir plus : ,

Cette recherche analyse la construction de l’identité à partir des attitudes de consommation durant les loisirs. Car la façon de vivre son temps libre – et de consommer pendant ses loisirs – est un moment clé d’expérimentation de la participation sociale.

L’étude a été menée à Locarno, auprès d’une trentaine de jeunes de deuxième génération âgés de 18 à 34 ans, enfants de migrants venus d’ex-Yougoslavie, de Turquie et du Portugal.

Dans leurs moments de temps libre, les jeunes fréquentent des lieux publics - bars ou centres commerciaux entre autres – qui leur permettent de vivre des formes de sociabilité entre pairs, au sein d’une communauté ethnique ou nationale. Ces pratiques partagées renforcent les liens d’appartenance sur lesquels les jeunes construisent leur identité où se mêlent des valeurs disparates et des références culturelles multiples. Dans le processus d’inclusion, ces nouveaux liens créés par des modèles communs de consommation importent autant, si ce n’est plus, que ceux créés dans les environnements scolaire, professionnel ou familial. L’étude montre que les enfants de migrants sont socialement intégrés dans des réseaux d’amitié de composition mixte, même si les possibilités d’interactions et d’amitiés avec les « natifs » sont relativement limitées. Ils développent en général des compétences spécifiques qui leur permettent de passer d’un contexte social à un autre en maîtrisant les différents codes de références.



JPEG - 9.3 ko

Meinrad Pittet, Meinrad et Claude Chuard
La prévoyance professionelle suisse depuis ses origines
Geneve, Slatkine, 2013

Les auteurs de cet ouvrage se sont fondés sur leur expérience professionnelle pour rassembler une somme d’informations et de connaissances à caractère historique sur la prévoyance professionnelle suisse.

Si ils donnent parfois des explications mathématiques à leurs démonstrations, ils livrent également leur point de vue sur certaines orientations et estiment que la prévoyance professionnelle ne saurait se concevoir sans solidarité.

Pour les deux auteurs de ce livre, « faire disparaître la solidarité du 2e pilier, c’est lui ôter ses racines assurantielles et le confiner dans la finance ».



JPEG - 10.2 ko

Au Tessin aussi, ce récent livre est devenu une référence :
Jean-Pierre Tabin et Carola Togni
L’assurance chômage en Suisse : une sociohistoire (1924-1982)
Lausanne : Antipodes, 2013

Le livre analyse le rôle qu’ont joué les organisations syndicales et patronales dans le développement de l’assurance chômage. Il montre les conséquences de la participation syndicale à la gestion de l’assurance et les enjeux politiques et sociaux liés à chacune des réformes de l’assurance. Les chapitres qui composent ce livre permettent de se faire une idée précise des conflits qui ont émaillé l’histoire de cette assurance comme des consensus qui ont soutenu son développement, notamment celui sur la centralité de l’emploi et celui sur qui est responsable de l’indemnisation de la perte d’emploi.

- Lire aussi l’article de ces deux auteurs sur REISO : Les syndicats et la loi sur l’assurance chômage.



JPEG - 14.2 ko

Un roman pas tout récent mais un coup de cœur :
Sue Monk Kidd
Le secret des abeilles
Paris : J’ai lu, 2005

« Nous vivions pour le miel. Nous en avalions une cuillerée le matin pour nous réveiller et une autre le soir pour nous aider à dormir. Nous en prenions à chaque repas pour apaiser notre esprit, nous donner du tonus et prévenir les maladies mortelles. » En 1964, Lily a quatorze ans et vit en Caroline-du-Sud avec son père, un homme brutal, et Rosaleen, sa nourrice noire. Le décès de sa mère dans d’obscures conditions la hante. Lorsque Rosaleen se fait molester par des Blancs, Lily décide de fuir avec elle cette vie de douleurs et de mensonges. Elles trouvent refuge chez les sœurs Boatwright, trois apicultrices tendres et généreuses dont l’emblème est une Vierge noire. À leurs côtés, Lily va être initiée à la pratique quasi mystique de l’apiculture, à l’affection, à l’amour et à la tolérance. Sue Monk Kidd signe ici un roman touchant sur une époque où le racisme faisait force de loi, sur la magie de la nature et de la vie, et la puissance de l’amour maternel.



Sélection effectuée parMichela Sabattini, bibliothécaire au Département de sciences économiques et sociales de la Haute école spécialisée de la Suisse italienne (SUPSI)

Site internet Biblioteca

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Le divorce, l’argent et le rôle des enfants
Lundi 14.10.2019
Etudiant·e·s et Caroline Henchoz (dir.)
Durant le divorce des parents, les enfants ne jouent a priori aucun rôle économique et sont «préservés». Une enquête montre qu’ils sont pourtant souvent impliqués contre leur gré, en particulier pour les pensions alimentaires.