Go Top

Octobre 2013 : détour dans les bibliothèques

JPEG - 5.7 ko

Béziat, J. (sous la dir. de). (2013)
Analyse de pratiques et réflexivité : regards sur la formation, la recherche et l’intervention socio-éducative
Paris : L’Harmattan, 228 p.

Diverses contributions font suite au Congrès : Réflexivité en contexte de diversité (Limoges, 2010). Les compétences réflexives se travaillent, se développent, toujours en relation avec le vécu, l’expérience, l’autre. Ce type de démarche incite à dépasser ses propres résistances dans un effort d’écoute et d’attention. Pratiques de formation, de recherche et regard critique sur la notion.



Caillé, A. & Dufoix, S. (sous la dir. de). (2013)
Le tournant global des sciences sociales
Paris : La Découverte, 440 p.

Suite à une conférence internationale ayant eu lieu à Paris en sept. 2010, ces textes de sociologues, anthropologues, historiens etc, éclairent les notions de globalisation, mondialisation et leurs conséquences. Etudes des transformations disciplinaires entraînées par l’émergence du concept de « global ». Les mutations : religieuses, droit et autorité, conflits environnementaux, les démocraties post-modernes, re-penser les sciences sociales, penser global, etc.



JPEG - 17.9 ko

Dufays, J.-L. & Servais, P. (Eds). (2013)
Publier en sciences humaines : quels enjeux, quelles modalités, quels supports, quelle diffusion ?
Louvain-la-Neuve : Academia, 2013, 209 p.

Qu’il s’agisse de sociologie, anthropologie ou des sciences de l’éducation, la publication scientifique des sciences humaines a beaucoup évolué au cours des 10 dernières années. Si, à l’heure de la mondialisation et du numérique, la nécessité de diffuser les résultats de la recherche est plus que jamais d’actualité, d’importantes interrogations pèsent sur les modes d’évaluation ainsi que sur les modalités matérielles de leur diffusion. Modalités de publication, système de pression, diverses logiques en œuvre.



Granier, E. & Sternis, C. (sous la dir. de). (2013)
L’adolescent entre marge, art et culture : une clinique des médiations en groupe
Toulouse : Erès, 297 p.

L’adolescence, temps de créativité, de création en soi et autour de soi. Pourtant, dans notre société peu favorable à l’élaboration des turbulences qui les traversent, les jeunes peuvent être tentés par le repli sur soi et la consommation. L’art et la culture constituent des points d’ancrage décisifs pour peu qu’une médiation en favorise l’accès. Ateliers d’expression, slam, danse, jeu vidéo, sculpture…



JPEG - 11 ko

Horner, O. (2013)
Romands rock : panorama des musiques actuelles en Suisse romande de 1960 à 2000
Genève : Éd. Slatkine, 127 p.

Ce livre retrace le développement des musiques rock au cours des 50 dernières années. Des yé-yé aux musiques électroniques, du punk au hip-hop, de la chanson au hard-rock, du folk au rock progressif via la pop, il n’est pas un style qui n’ait essaimé en terre romande. Les artistes marquants : Auberson, Eicher, Young Gods et Sens Unik… Les liens avec les situations politiques, sociales culturelles et économiques.



Mercier, M. (2013)
Une Suisse généreuse : dans les coulisses de la Chaîne du Bonheur
Genève : Labor et Fides, 172 p.

Conçue au départ par quelques militants généreux de la Radio romande, la Chaîne du Bonheur est aujourd’hui une institution reconnue dont l’engagement compte de façon essentielle dans les dispositifs de récolte de fonds en Suisse. A quel prix ? Avec quels partenaires ? Avec quels critères et quelle interaction avec l’humanitaire, devenu un marché mondial ? Un coup d’œil dans ses coulisses historiques et actuelles.



JPEG - 7.5 ko

Meyer, S. (2013)
De l’activité à la participation
Paris : De Boeck-Solal, 274 p.

Cet ouvrage, basé sur le travail d’un groupe de projet du réseau européen des écoles d’ergothérapies (ENOTHE) autour de la terminologie, revisite, sélectionne, définit les principaux concepts contemporains de l’ergothérapie. Il met en évidence leurs relations et les regroupe en quelques familles de manière à former un cadre conceptuel capable de rendre compte de la complexité des occupations humaines et des pratiques de l’ergothérapie. Les différents sens que peut revêtir le vocabulaire employé dans la littérature. L’usage commun et l’usage spécialisé.



Piaut, M. (sous la dir. de). (2013)
Femmes handicapées, citoyennes avant tout ! : Association "Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir !" 2003-2013
Paris : L’Harmattan, 257 p.

Cette association a été créée il y a 10 ans à Paris, avec Lucie Aubrac comme marraine. Celle-ci relatait alors un siècle d’histoire du handicap. Diverses contributions marquent cet anniversaire, au service des femmes handicapées, doublement discriminées. La citoyenneté au féminin, engagements associatifs, portraits de femmes.



JPEG - 4.9 ko

Puaud, D. (2013)
Le travail social ou l’"Art de l’ordinaire"
Paris : Fabert, 57 p.

Depuis quelques années, les travailleurs sociaux sont confrontés à des transformations de leurs missions notamment liées aux développements de logiques d’expertises sociales. Les mots changent, les pratiques se transforment sous la pression de discours prescriptifs et normatifs.

Comment "l’art de l’ordinaire" participe à une conception alternative en prônant une politique du "Bien vivre" : ralentissement, attention aux banalités, hospitalité, écologie…



Saliba Sfeir, C. (2013)
Parentalité, addiction et travail social
Paris : L’Harmattan, 218 p.

Quels outils d’intervention sociale auprès des parents dépendants toxicomanes ? Analyse des pratiques et représentations sociales. Approche de la notion de famille dans ses diverses composantes. Comment agir pour permettre une reconnaissance symbolique du parent et préserver l’intérêt de l’enfant dans la limite des compétences parentales. Dispositif de prévention français.



Sélection effectuée parCatherine Finsterwald, Centre de documentation de la Haute école de travail social et de la santé - EESP – Lausanne

Site internet Bibliothèque

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Les incohérences du prix des médicaments
Jeudi 23.05.2019
Par Josef Hunkeler
Des milliers de médicaments sont vendus en Suisse. L’autorité nationale de surveillance n’a toujours pas trouvé le moyen de réguler ce marché dans l’intérêt du patient. Pourquoi donc la fixation des prix est-elle si complexe?