Go Top

Parution / Dossier du mois de l’Artias sur Accroche et Scène Active

Mercredi 22.03.2017
  • L’association Accroche à la recherche de nouveaux modèles pour l’insertion des 15-25 ans
  • Dossier préparé par Yann Boggio, membre fondateur d’Accroche et secrétaire général de la Fondation genevoise pour l’animation socioculturelle (FASe), et Thomas Gremaud, directeur du projet Scène Active. Artias, juillet 2016, 13 pages.
JPEG - 23 ko

A travers la création depuis quelques années d’une association d’institutions – Accroche – le canton de Genève expérimente une voie alternative de recherche de solutions pour les jeunes décrocheurs qui ne parviennent pas à rejoindre les mesures de pré-qualification ou les parcours de formation proposés.

C’est cette approche que se propose d’explorer ce dossier, en particulier à travers un projet porté par l’Association Accroche et appelé Scène Active, qui vise à remobiliser des jeunes ayant vécu plusieurs échecs dans leur parcours scolaire et de formation.

Scène Active travaille à partir du champ culturel. Son équipe est un mix entre professionnels de la musique, de la vidéo, de la scénographie ou encore de la cuisine, et des professionnels issus du social. Cette mesure vise à redonner du sens en élaborant collectivement un spectacle, en donnant à chacun une place tout en travaillant sur les dynamiques de groupe.

Trois courts métrages pour les 20 ans de l’Artias

A l’occasion de ses 20 ans, l’Artias a fait confiance aux jeunes de Scène Active pour mettre en valeur la cohésion sociale : quelle vision ont les jeunes du « vivre ensemble ». Carte blanche leur a été donnée pour s’exprimer au travers de courts métrages.

Entre cohésion et collision sociale c’est une version pertinente des incompréhensions et des paradoxes dans lesquels nous vivons qui est présentée dans ces 3 clips d’environ 4 minutes.

Dossier et clips en ligne

Agenda social et santé

Dernier article

Nouveau dispositif pour les victimes d’infraction
Jeudi 15.11.2018
Par Steve Rufenacht
Dans le canton de Neuchâtel, une seule structure réunit désormais les consultations destinées aux victimes d’infraction et l’hébergement des femmes menacées. Comment une telle refonte se met-elle en place ? Avec quels objectifs?

L'affiche de la semaine