Go Top

Septembre 2010 : détour dans les bibliothèques

Dunod1

Jean-Yves HAYEZ, Emmanuel de BECKER
La parole de l’enfant en souffrance Accueillir, évaluer et accompagner
- Paris : Dunod, 2010

« Ce livre pose la question des paroles que l’enfant en souffrance est amené à dire dans différents contextes, dans divers enjeux, paroles qui marquent le développement et qui accompagnent la différenciation. Ces paroles des plus jeunes de la société, en développons-nous le meilleur accueil ? En comprenons-nous les enjeux et significations ? Quel crédit leur accordons-nous ?

L’ouvrage se penche sur ces questions en s’appuyant d’abord sur certaines circonstances où l’enfant prend la parole, non parfois sans risque, pour aborder ensuite le statut de l’énonciation. Cet enfant est-il finalement fiable ? Ce qu’il esquisse traduit-il réellement ce qu’il pense et/ou ce qu’il ressent ? Ainsi accueillir et évaluer l’enfant dans ses paroles représente les deux aspects incontournables d’une prise en considération respectueuse de la personne.

L’ouvrage est destiné en première intention à tous les professionnels, acteurs du monde éducatif, médical et psychosocial, concernés par l’enfance. L’expression de la parole demeure l’axe privilégié de la communication entre humains, axe précieux et fragile à la fois, tant les pièges de malentendus, d’incompréhensions, de frustrations sont nombreux. »



Plateforme placement extrafamilial, colloque 2010
Points d’intersection, points d’union, points de rupture ?! La coopération dans le processus de placement
- Zurich : Integras, 2010

« La démarche consistant à placer un enfant ou un jeune dans une institution ou dans une famille d’accueil doit être motivée, préparée et accompagnée. Sa réussite réside dans le fait d’associer l’enfant ou l’adolescent-e aux processus de décision. Depuis la ratification de la Convention de l’ONU sur les droits de l’enfant, l’information des enfants et de leurs parents ainsi que la notion de participation sont passées au premier plan.

Pour faire en sorte que les enfants et adolescents ne vivent plus le processus de placement comme un point de rupture, mais comme un point d’union. »



Dunod2
- Sous la dir. de Dominique JUZEAU
Vivre et grandir polyhandicapé
- Paris : Dunod, 2010

« Ce livre est le fruit d’un travail collectif autour du polyhandicap vécu au quotidien par des professionnels et des parents qui ont appris à partager leur expérience. La vie d’une personne polyhandicapée et de sa famille, depuis la découverte et l’annonce du handicap jusqu’aux derniers instants de vie partagée, sert de trame au récit du partenariat actif qui s’établit peu à peu entre tous les acteurs d’un territoire, pour assurer au mieux l’éducation et les soins.

Des questions plus générales sont rassemblées par thème de réflexion, non sur le plan du savoir, mais pour prendre un peu de hauteur au-delà des réalités quotidiennes. Les auteurs, parfois, se positionnent clairement pour témoigner d’un consensus sur une pratique. D’autres fois les questions fusent, car les réponses ne sont pas des certitudes, mais des pistes où chacun chemine à son rythme. On trouvera à chaque page le témoignage de la grandeur et la dignité d’enfants et d’adultes dont les vies nous sont précieuses ; l’amour que nous leur offrons, et qu’ils nous rendent bien, donne sens à nos histoires respectives. »



L'Harmattan1
Didier JOURDAN, Frank PIZON
Tabac, alcool, drogues : la prévention au lycée
- Paris : L’Harmattan, 2010

« Tabac, alcool, drogues : mais que fait le système éducatif français ? Une question qui revient dès lors que telle ou telle statistique alarmante est publiée ou qu’un drame touchant des adolescents fait la Une des médias. A l’instar de nos voisins européens, la prévention des addictions auprès des jeunes est en effet l’une des principales priorités de santé publique dans notre pays. Parmi les addictions, celles au tabac fait l’objet d’une attention toute particulière. Pour autant, il reste difficile d’identifier ce qu’est le rôle du système éducatif dans ce domaine. La prévention apparaît comme l’une des multiples missions périphériques de l’Ecole. La façon dont les professionnels du système éducatif abordent cette question comme les pratiques mises en œuvre restent encore mal connues.

Cet ouvrage vise à faire le point sur la question de la prévention des addictions à partir d’un travail de terrain réalisé dans dix-huit lycées et à partir d’outils théoriques issus tant des sciences de l’éducation que de la santé publique. Il conduit à proposer des pistes pour améliorer la prise en compte de cette problématique. La perspective générale est celle d’une éducation à la liberté dont la finalité est de contribuer à l’émancipation de tous vis-à-vis des diverses formes d’aliénation. »



Dunod3
Marie-Laure GAMET, Claudine MOISE
Les violences sexuelles des mineurs Victimes et auteurs : de la parole au soin
- Paris : Dunod, 2010

« Les violences sexuelles exercées par des mineurs sur d’autres mineurs suscitent beaucoup d’émoi dans la société et parmi les professionnels, bien souvent désarmés face à une telle agressivité. Toutefois, ce constat ne doit pas faire oublier que la majorité des violences sexuelles sur mineurs est le fait d’adultes issus du milieu familial des victimes. Ces violences constituent un véritable fléau social et posent la question de l’accompagnement du développement de la sexualité des jeunes et de la vie sexuelle des adultes.

Pour passer de la parole au soin, et au soin de la parole, un médecin et une spécialiste universitaire de la violence verbale ont conçu cet ouvrage en prenant appui sur l’expérience de prise en charge sexologique par le médecin de mineurs victimes et de mineurs auteurs de violences sexuelles. La thérapie sexuelle présentée a été élaborée avec le souci constant de ne pas faire d’"effraction" dans le développement des enfants. Elle contribue à un processus d’élaboration psychique autour du développement de la sexualité.

Face aux abus sexuels, pour contrer des dysfonctionnements sociaux et apaiser des vies en souffrance, partenaires institutionnels éducatifs, personnels de la santé et de la justice doivent travailler ensemble. Afin que la connaissance, la formation et l’écoute attentive – sur des bases rigoureuses et étayées – permettent que des vies brisées dans l’enfance et l’adolescence puissent, par-delà les traumatismes, êtres réparées. »



Et aussi, plus ancien mais intéressant :

Conférences du colloque de Morat, mai 2009
Etat et institutions spécialisées Qui est demandeur, qui est payeur, qui est patron ?
- Zurich : Integras, 2009

« Le colloque de Morat 2009 collait à l’actualité puisque, comme la crise économique, il a fait remonter à la surface des questions qui, en période d’accalmie et de beau temps, peuvent être reléguées à l’arrière-fond des préoccupations quotidiennes… Celui qui paye commande-t-il ? Les directeurs d’institutions se battent souvent pour garder leur marge de manœuvre.

Les intervenants du colloque de Morat ont un point commun : ils refusent la simplicité de l’équation « payer=commander ». L’histoire montre que, dans ce domaine, la place de l’Etat est relativement récente, comme l’a par exemple expliqué Jean-Marc Roethlisberger, qui plaide pour un questionnement permanent des responsables d’institutions et des rouages de l’Etat, dans un contrat dynamique et solidaire.

De son côté, le professeur Giuliano Bonoli s’attache à montrer qu’un Etat a tout à gagner, financièrement aussi, à investir dans le domaine de l’intervention sociale. Sylvie Perrinjaquet invite les responsables d’institutions à se rapprocher des politiques, tandis qu’Anne-Marie Chavaz, recentre à bon escient le débat sur la place des parents entre l’Etat et les institutions qui aident leurs enfants. Car, comme le conclut Patrice Meyer-Bisch, « le vrai traçage est l’écoute des personnes, en particulier de celles qui témoignent, par un handicap social, physique et/ou mental de l’originalité déconcertante de l’humain. »



Sélection effectuée parMireille Salvi, Médiathèque de la Haute école de travail social, Sierre

Site internet Médiathèque

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

On ne mange pas toujours avec les yeux
Jeudi 20.02.2020
Par Sylvie Moroszlay
Comment faire ses courses et cuisiner avec un déficit visuel? Comment oser se mettre à table avec des convives si on peine à manger proprement? L’ergothérapie identifie les obstacles et apprend à les contourner.