Go Top

Bibliographie : Faut-il vulgariser les sciences sociales ?

Mardi 08.02.2011

Des livres, des articles et des liens internet pour se documenter sur la transmission des savoirs, la vulgarisation des sciences en général et des sciences sociales en particulier.

Cette bibliographie complète la conférence-atelier de Marylou Rey, rédactrice en chef de REISO, organisée dans la cadre de « La Fabrique de la recherche » du Réseau d’études appliquées Santé-Social (REAS2) qui s’est tenue le 2 mars 2011. Elle donne des pistes pour identifier les ambiguïtés de la vulgarisation et l’importance d’une transmission à un large public des savoirs et des savoir-faire de l’action sociale et de la santé publique.

Théorie de la communication

  • Baudouin JURDANT, « Les problèmes théoriques de la vulgarisation scientifique », Paris, Editions des archives contemporaines, 2009 (réédition de la thèse défendue en 1973). Au lieu de rapprocher les chercheurs et le grand public, la vulgarisation creuse le fossé entre eux. La fonction principale de la vulgarisation scientifique n’est pas sociale, démocratique ou éducative, elle oblige le chercheur à se situer à l’intérieur de sa discipline.
  • Articles de l’auteur et sur l’auteur :
  • Article de Baudouin JURDANT in Alliage N°59, 2007, « Parler la science » 5 pages. A télécharger sur cette page internet.
  • Article de Baudouin JURDANT in Alliage N° 61, 2007, « La colonisation scientifique de l’ignorance », 5 pages. A télécharger sur cette page internet.
  • Compte rendu de l’ouvrage « Les problèmes théoriques de la vulgarisation scientifique » de Baudouin JURDANT, par Edouard KLEINPETER sur Liens-socio.org, septembre 2010. A télécharger sur cette page internet.
  • Intervention de Baudouin Jurdant, « Les ambiguïtés de la vulgarisation », Colloque du CNRS à Strasbourg, les 28-29 novembre 2007. Vidéo env. 15 minutes. Canalc2. A voir sur cette page internet.

Histoire

  • Daniel RAICHVARG et Jean JACQUES, « Savants et ignorants. Une histoire de la vulgarisation des sciences », Paris, Seuil, 1991. Réédité en Points Sciences, 2003, 395 pages. Orienté sciences « dures », très instructif de voir pour qui, pourquoi et comment les savants ont voulu transmettre leurs savoirs au grand public.
  • Daniel RAICHVARG, « Sciences pour tous ? », Paris, Gallimard, coll. Découvertes, 2005, 127 pages. Synthèse revisitée du livre précédent pensée autrement pour mettre en valeur une multitude d’illustrations.

Philosophie

  • François DAGOGNET, « Les outils de la réflexion. Epistémologie », Paris, Les empêcheurs de penser en rond, 1999, 432 pages. Dernier chapitre, p. 405 à 430 : « Histoire et principes de la vulgarisation de la science ou quelle image en promouvoir ? » Très stimulant, signale les nombreux risques de la vulgarisation et insiste sur son « indispensabilité ».

Sociologie et économie de l'information

  • Louis PINTO, « Le café du commerce des penseurs. A propos de la doxa intellectuelle », Editions du Croquant, Collection savoir/agir de l’association Raisons d’agir, 2009, 150 p. Dénonce vigoureusement les petits arrangements entre intellectuels et journalistes à la télévision. Ardent défenseur de Bourdieu.
  • Sous la direction de Cyril LEMIEUX, « La subjectivité journalistique. Onze leçons sur le rôle de l’individualité dans la production de l’information », Paris, Editions de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Collection Cas de figure, 2010, 315 pages. Se questionne et enquête sur la marge de manœuvre professionnelle des journalistes et sur la façon de réinventer ce métier pour répondre aux enjeux démocratiques actuels.
  • Article sur l’auteur : Compte rendu par Alain DESROSIERES du livre de Cyril LEMIEUX, « La sociologie sur le vif », Paris, Presses des Mines, 2010, 326 pages sur le site La Vie des idées. A télécharger sur cette page internet.
  • Cécil GUITART, « Transmettre le savoir. Des âges préhistoriques au monde numérique », Paris, Editions La pensée sauvage, 243 pages, 2009. Avec deux beaux textes d’Yves Coppens et de Michel Serres. L’auteur observe notamment un retour à la transmission orale des connaissances.
  • Geoffroy de LAGASNERIE, « Logique de la création », Paris, Fayard, 2011, 269 pages. Compte rendu du livre par Jean BIRNBAUM, Le Monde, 14 janvier 2011. Interview de l’auteur par Eric AESCHIMANN, Libération, 10 février 2011.

Du côté du CNRS et du FNS

  • « Réflexion éthique sur la diffusion des résultats de la recherche ». Avis du Comité d’éthique du CNRS rendu le 1er mars 2007, 16 pages. Pose de bonnes questions éthiques face à la diffusion des connaissances sur internet. Donne huit recommandations.
  • « Activité de vulgarisation des chercheurs du CNRS : un état des lieux », Pablo Jensen et Yves Croissant, in Journal of Science Communication, septembre 2007, 14 pages. A télécharger sur cette page internet. Analyse statistique de l’activité de 10’000 chercheuses-chercheurs du CNRS. Instructif.
  • Le Fonds national de la recherche (FNS) vient de lancer, le 3 mars 2011, un nouvel instrument pour encourager le dialogue entre science et société. Agora souhaite porter la recherche sur la place publique.

Repères rédactionnels généraux

  • Conseil suisse de la presse. Directives sur la Déclaration des droits et des devoirs des journalistes, entrées en vigueur le 1er juillet 2009. A télécharger sur cette page internet. Devrait être un instrument de base des journalistes.
  • Guide rédactionnel. « Ecrire pour être lu. Nouvelles tendances et règles de base de l’écriture journalistique », Lausanne, Formation continue des journalistes, 1999, 49 pages. Techniques pour surprendre le lecteur généralement considéré comme une personne qui n’a pas envie de lire. Mais il s’y trouve aussi des règles de base pour une écriture journalistique précise, concise, documentée.
  • Guide rigolo. Patrick RAMBAUD, « Le journalisme sans peine », Paris, Plon, 1997, 175 pages. Tous les tics et les tocs du mauvais vocabulaire journalistique à éviter. Il faudrait l’actualiser car certains tics changent rapidement.
  • Grand public. « Comment capter l’attention des médias. Conseils pour le travail d’information en matière de lutte contre le racisme et de promotion de l’intégration », Confédération suisse, Service de lutte contre le racisme, Corinne Chuard, 50 pages, 2005. Orienté sur le racisme mais peut s’appliquer à d’autres thèmes. Pas très vieux mais daté quand même. Des conseils de base et de bon sens.

Repères rédactionnels sur l’information spécialisée

  • LiensSocio. La charte éditoriale. Sur cette page internet. Où l’on apprend que les rédacteurs s’engagent à lire entièrement la publication dont ils demandent la charge de rendre compte.
  • DPH. Site ressource pour une citoyenneté mondiale… Le Guide de rédaction de fiches du site dph, Dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale. Peut s’appliquer à d’autres thèmes que ceux de dph. Très utile. Les fiches sont en fait des articles.
  • La Vie des idées. La Charte éditoriale de La Vie des idées. Sur cette page internet. Brève et utile.
  • Travailleurs sociaux. Le Guide de rédaction d’articles de la revue Intervention de l’Ordre professionnel des travailleurs sociaux du Québec. Ciblé, un peu longuet.

Quelques sites en sciences humaines et sociales

  • Revue.org. 290 revues et collections de sciences humaines. Sa partie Hypothèses.org, pour dialoguer avec les pairs, voire avec le grand public. Sa partie Carnet de recherche, pour partager avec les pairs le carnet de bord d’une recherche.
  • Isidore. Agrégateur de contenus. Bêta version pour « rendre les SHS plus visibles ».
  • Cairn. A introduit les flux RSS pour repérer (et compter) les citations d’articles ou de livres.
  • Persée. Introduit les versions sonores d’articles. Actuellement 14’007 articles sonores. La sonorisation figure parmi les priorités 2011.
  • Calenda. Calendrier commun des sciences humaines et sociales pour toutes les manifestations, colloques… Des milliers chaque année ! Un exemple pour la Suisse romande ?
  • La vie des idées. Le nombre de conférences et interviews vidéos à podcaster augmente.
  • Université de tous les savoirs. La vidéothèque numérique de l’enseignement supérieur. Le retour à la transmission orale des savoirs ?
  • Canalc2 Colloques et conférences. La chaîne TV sur Internet de l’événement scientifique et universitaire. Essentiellement produite par les Universités Numériques Thématiques. Plus de 3000 heures d’événements filmés à disposition en vidéo à la demande. Pas d’université romande…

Marylou Rey, rédactrice en chef de REISO

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Repenser la normalité
Lundi 12.08.2019
Par Jean-Pierre Tabin et al.
En 2010 et en 2016, deux motions ont demandé de remplacer le terme « invalide » par une tournure non-discriminatoire. Objectif: lutter contre les discriminations vécues par les personnes dites handicapées. Éclairage.