Go Top

Les albums photos

Des comédiens jouent «Mes amours»

05.03.2018

Une recherche-action s’est penchée sur la formation en santé sexuelle pour les personnes avec une déficience intellectuelle. Dans ce cadre, Jean-Baptiste Laissard a photographié des relations amoureuses jouées par des comédiens.

Les personnes avec une déficience intellectuelle sont plus souvent que d’autres victimes d’abus sexuels, plus souvent célibataires et rarement parents. Bien des entraves dans les foyers restreignent leur liberté, leur droit à l’intimité et à une vie amoureuse. Même à 20 ou 25 ans, elles doivent indiquer des motifs précis lorsqu’elles sortent du foyer et annoncer l’heure de leur rentrée. Elles ont rarement le droit d’accueillir un·e ami·e dans leur chambre. Elles manquent d’informations documentées et sont souvent confrontées à des regards négatifs et aux préjugés sur leurs relations amoureuses.

La Fédération Trisomie 21 France, en collaboration avec les chercheurs en sciences de l’éducation Yves Jeanne et Jennifer Fournier [1] et de nombreux partenaires [2], ont organisé une recherche-action en invitant des parents, des personnes ayant une trisomie 21 et des professionnel·le·s les accompagnant. Les rencontres ont identifié des questions récurrentes.

  • Le corps des hommes et des femmes, comment ça marche ?
  • Qu’est-ce qui est autorisé ou interdit ?
  • Faire comme tout le monde ou faire comme j’ai envie ?
  • C’est quoi mes émotions et les émotions de l’autre ?
  • Comment mieux comprendre les autres autour de moi ?

Une exposition interactive a répondu à ces questions avec des vidéos, des illustrations, des panneaux sur le corps des femmes et des hommes, sur les droits et les interdits, les émotions et les attitudes. Un panneau original a imaginé une «flèche des envies». Elle est noire quand il n’y a pas d’envie amoureuse et rose lorsqu’il y en a une. Entre deux partenaires, si les couleurs s’accordent, tout est assez simple. En revanche, lorsqu’elles se contredisent, une déception amoureuse, des malentendus, un comportement agressif ou des conflits ne sont pas à exclure. Déduction logique valable aussi bien pour Hollywood que pour tout un chacun : il est opportun d’identifier la couleur des envies de l’autre avant de passer à l’acte.

Pour compléter l’exposition, Jean-Baptiste Laissard (site internet) a réalisé de grandes photos. Elles ont été scénarisées avec les comédiens de l’Association lyonnaise de théâtre et d’art (site internet) qui œuvre auprès de jeunes adultes handicapés mentaux. En plus des diverses situations amoureuses, la série de photos montre également des expressions de joie, de colère, de désarroi ou de tristesse, autant de sentiments pas toujours univoques et qu’il importe pourtant de savoir interpréter.

Pour guider les visiteurs dans l’exposition et s’exprimer lors de rencontres et de débats sur ce thème, des binômes ont été constitués, chacun formé d’un·e animateur·trice avec une déficience intellectuelle et d’un·e animateur·trice professionnel·le ou militant·e d’une association. Les évaluations de cette expérience par les personnes avec T21 ont été très positives. Elles ont notamment souligné une meilleures lucidité et des réponses collectivement plus nuancées, une plus grande assertivité et un sentiment de pouvoir être reconnu dans ses choix ainsi que le sentiment renforcé de pouvoir aider autrui.

Cette démarche de co-construction d’une formation sur la santé sexuelle a été conçue pour les personnes avec une déficience intellectuelle. En fait, ne serait-elle pas aussi utile aux personnes sans handicap?

Marylou Rey, rédactrice en chef de REISO

[1] Yves Jeanne, maître de conférences à l'Université Lumière Lyon 2 et responsable de la recherche. Jennifer Fournier: «La vie intime, amoureuse et sexuelle à l'épreuve de l'expérience des personnes en situation de handicap : l'appréhender et l'accompagner», thèse en Sciences de l’éducation, sous la direction de Charles Gardou, Lyon, 2016 (disponible en ligne). Jennifer Fournier est aujourd’hui professeure associée à la Haute école de travail social et de la santé de Lausanne (HES-SO).

[2] Partenaires Mes amours

Agenda social et santé

Dernier article

Vers un espace urbain partagé
Lundi 24.09.2018
Par Charles Beer
Genève est une agglomération à la fois genevoise et vaudoise, française et suisse. Comment aborder les déséquilibres de ces nouveaux ensembles urbains denses et étalés ? Quel mode de gouvernance permettra-t-il de «faire société» ?

L'affiche de la semaine