Go Top

Les albums photos

Ethnographie d’un foyer pour ados

30.05.2012

L’ethnologue Denise Wenger s’est immergée durant un peu plus de trois mois dans un foyer pour adolescent-e-s au Locle. Cette expérience est décrite dans un livre alliant ses textes et les photos réalisées par les jeunes.

En collaboration avec le Musée d’ethnographie de Neuchâtel, l’ethnologue Denise Wenger a partagé la vie quotidienne des jeunes de la Fondation J. & M. Sandoz en suivant leurs activités jour après jour : classe, repas, atelier de mécanique de précision, loisirs, camps ou encore tâches ménagère sont autant de moments où elle aura été présente aux côtés des adolescent-e-s à la fois comme observatrice mais également comme participante.

Pour compléter cette démarche participative, elle a proposé un atelier photo aux résident-e-s sur la thématique des objets et des lieux qui « font sens » pour eux. Il s’agissait par là à la fois de recueillir leur regard tout en créant un espace de discussion individuelle dans un contexte principalement communautaire. Ainsi, la photo a priori banale d’une casquette par exemple, dont le port est interdit au sein des murs de l’institution, permet à l’auteur du cliché de parler de l’importance que cet objet revêt à ses yeux, de ce qu’il symbolise pour lui.

Cette enquête vient marquer le 40e anniversaire de la Fondation. Une étape propice pour repenser quelques fondamentaux sur l’internat éducatif dans une démarche originale. Ainsi, plutôt que d’approfondir les aspects psychologiques ou comportementaux des jeunes en difficulté, l’institution a décidé de s’interroger elle-même, en tant que lieu de vie, en tant qu’élément d’une société.

L’approche ethnologique prend pour objet d’étude le fonctionnement des sociétés humaines d’ici et d’ailleurs, comme la micro-société que représente un foyer. Par des méthodes qualitatives, elle met notamment en œuvre l’« observation participante » de petits groupes sociaux pour les comprendre de l’intérieur. Exactement ce que souhaitait la Fondation.

Les photographies faites par les adolescent-e-s dans le cadre de l’étude ethnologique figurent dans l’ouvrage. REISO présente ici une sélection de photos qui met les jeunes en scène. Ces images ont été saisies par différentes personnes et témoignent de quelques instants du quotidien de cette communauté.

Marylou Rey, collaboration Denise Wenger

« La Fonda, c’est ma maison » Ethnographie d’un internat éducatif

de Denise Wenger, Fondation J. & M. Sandoz, avec la collaboration du Musée d’ethnographie de Neuchâtel, Editions G d’Encre, Le Locle, 2012, 109 pages, nombreuses illustrations. Fr. 32.–

Commander l’ouvrage à la Fondation J. & M. Sandoz

Agenda social et santé

L'affiche de la semaine