Go Top

Projet pilote de séjours pour pères solos et leurs enfants

Jeudi 10.02.2022

Six pères et douze professionnel·le·s ont participé à une étude visant à conceptualiser une offre de séjour adaptés aux attentes et besoins des pères séparés. La première expérience sur le terrain a répondu aux attentes.

papa solo 400© StockSnap / Pixabay

Une demande grandissante de pères séparés désireux de bénéficier de séjours avec leurs enfants : ces requêtes ont amené Pro Junior Fribourg à développer une offre de séjour pour papas séparés, en collaboration avec MenCare Suisse. Ensemble, elles ont mandaté la Haute école de travail social Fribourg pour les accompagner scientifiquement dans leurs démarches.

Afin de conceptualiser une offre qui réponde au mieux aux besoins des pères séparés, il a en effet paru nécessaire d’identifier les enjeux de la paternité solo à partir de l’expérience des pères eux-mêmes, ainsi que de celle des professionnel·le·s qui les accompagnent. Les résultats de cette étude participative ont été publiés le 9 février 2022.

Manque de reconnaissance et de légitimité

Six pères et douze professionnel·le·s ont pris part à cette étude. Les résultats mettent d’abord en lumière que les pères seuls avec enfants souffrent d’un manque de reconnaissance de leur capacité à assumer leur travail parental, autant de la part de la société en général, que des professionnel·le·s ou des mères. Ces représentations stéréotypées conduisent par ailleurs souvent les autorités de protection de la jeunesse à accorder plus facilement la garde des enfants aux mères.

Les pères eux-mêmes peinent à remettre en question ces représentations stéréotypées, notamment celle du rôle de « père-pourvoyeur », utile à faire vivre la famille mais dont la responsabilité ne réside pas dans l’éducation des enfants. Les représentations sociales genrées de la parentalité constituent un obstacle important à l’appropriation de la place de père. Souvent, ces derniers ne se sentent pas compétents, voire pas légitimes pour s’occuper de leurs enfants.

Un deuxième constat est que le plus souvent les pères ne vont pas parler de leurs difficultés et ne vont pas chercher l’aide dont ils auraient besoin, que cela soit par fierté ou par peur d’être jugés.

Les résultats mettent aussi en évidence les difficultés liées à la précarité financière dans laquelle se trouvent certains papas solos. Cette situation est parfois accentuée par la séparation et peut péjorer les conditions pour accueillir leurs enfants ou réduire leurs possibilités d’activités avec eux, voire la possibilité de partir en vacances. De plus, le travail à temps plein laisse peu de temps disponible aux papas.

Lors de l’étude, les pères questionnés ont exprimé avoir besoin d’un accompagnement pour renforcer leur place de père, se l’approprier et être davantage reconnus. Cela peut se traduire par l’écoute et le savoir-faire de professionnel·le·s, mais également par des espaces d’échange entre pères séparés. La volonté de pouvoir passer du temps avec leurs enfants et des moments de plaisirs avec eux a également été exprimée.

Enfin, les résultats indiquent aussi un besoin d’information ciblée pour ces pères.

Les résultats de cette étude exploratoire convergent pour souligner la pertinence de proposer une offre de séjour pères-enfants pour les pères solos de Suisse romande, qui favorise le renforcement de la parentalité des pères solos et de faciliter la coparentalité, qui contribue à renforcer le lien pères-enfants, offre la possibilité à ces pères des pairs et de bénéficier de la présence de professionnel·le·s à l’écoute des besoins des pères solos.

Première expérience sur le terrain

Sur la base de ces recommandations, quatre familles ont participé au premier séjour pour pères solos avec enfants a été organisé du 8 au 13 août 2021 à Charmey. Les thèmes du déficit de reconnaissance, des représentations de la masculinité en contradiction avec le rôle de père, de la coparentalité ou encore de la précarité financière ont été traités dans les ateliers prévus pour les papas.

Les échanges entre pères ont été très riches avec parfois une grande charge émotionnelle. L’animation des ateliers par un spécialiste de la parentalité masculine a été très appréciée.

Un nouveau séjour est prévu du 7 au 12 août 2022 à Vaumarcus (NE). Inscriptions ouvertes.

(Source : Pro Junior Fribourg)

Lire le rapport complet de l’étude

L'affiche de la semaine