Go Top

Publication / La lettre d’Aspasie, avec Tom Tirabosco

Mercredi 01.04.2015

La lettre d’Aspasie

Avec un BD-reportage de Tom Tirabosco.

JPEG - 59.6 ko

Quelle place dans la ville pour le travail du sexe ?

Dans un rapport publié en décembre, la Cour des comptes fait plusieurs propositions pour améliorer l’application de la loi sur la prostitution.

La Lettre d’Aspasie revient sur certaines de ces propositions. Elle se fait l’écho des préoccupations des travailleuses et travailleurs du sexe et met en lumière les recommandations qui œuvrent pour de meilleures conditions de travail. La Lettre d’Aspasie soulève également les enjeux du vivre ensemble par un BD-reportage de Tom Tirabosco.

Une citation de la lettre :

« Au XVe siècle les représentants du pouvoir politique s’engageaient à faire des logements convenables, à des prix raisonnables pour les prostituées. Le quartier dédié n’était pas exclusif, les documents anciens attestent de la cohabitation avec d’autres métiers : notaires, boulangers, charpentiers, manœuvres cohabitaient en bonne intelligence. Les filles publiques devaient payer l’impôt et en cas d’incendie elles devaient, à l’instar des charpentiers, des maçons et des servantes, participer à l’extinction des incendies. En un mot, elles avaient un statut, avec des droits et des obligations. »

Isabelle Brunier, Historienne, citée par Aspasie

La lettre d’Aspasie 2015 en format pdf

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Somnifères et tranquillisants: quels risques?
Lundi 19.08.2019
Par Etienne Maffli, Florian Labhart et Stephanie Stucki
En Suisse, environ 200'000 personnes présentent un usage problématique de somnifères et tranquillisants. Les femmes, les personnes âgées et la Suisse latine sont davantage concernées. Comment éviter cette surconsommation ?