Go Top

Tisser des liens grâce au Pedibus

Lundi 11.04.2022

Emmener les enfants à l’école à pied en toute sécurité, telle est la mission de ces lignes de transport en commun pédestre. Pour sa campagne 2022, l’association invite les seniors à devenir accompagnant·e·s.

pedibus 170

En 2022, l’Association transports et environnement Pedibus du canton de Vaud cherche à encourager les aîné·e·s à prendre part à ces lignes de transport pédestre destinée aux élèves du cycle primaire. « Inviter des seniors à expérimenter une ligne de Pedibus et à en conduire une occasionnellement ou régulièrement favorise le partage entre les générations et l’entraide dans les quartiers. Le Pedibus intergénérationnel permet d’exercer une activité valorisante et conviviale tout en restant en mouvement », peut-on lire sur le communiqué de presse diffusé fin mars.

Ce moyen de transport et de socialisation se révèle profitable aux trois générations : les parents disposent ainsi d’une aide et ud’ne compagnie bienvenues, les enfants passent un peu de temps avec les aîné·e·s et ceux·celles-ci profitent à la fois d’une occasion de bouger, tout en tissant un lien social dans leur quartier.

Depuis 1999, le Pedibus emmène les enfants à pied à l’école en toute sécurité. Le principe est simple : des adultes, principalement les parents, prennent en charge les mômes du quartier selon un itinéraire défini et les accompagnent à l’école en veillant à leur sécurité. La première ligne Pedibus a débuté à Lausanne et depuis, il y en a dans toute la Suisse romande.

Pour inviter les personnes âgées à prendre part à l’aventure, certain·e·s élèves de Morges, ainsi que des enfants utilisateur·trice·s des lignes Pedibus, ont décoré une carte qu’ils·elles ont remis aux seniors de leur quartier le 7 avril, lors de la Journée mondiale de la santé.

Des ateliers créatifs ont également été organisés dans plusieurs communes pour parents, enfants et personnes âgées.

 (YT)

Pour en savoir plus

 

L'affiche de la semaine

Dernier article

Au-delà du clivage se trouve la complémentarité
Jeudi 22.09.2022
Par Emmanuel Fridez et Benoit Renevey
Les stéréotypes bien établis ainsi que la concurrence entre travailleur·se·s et entrepreneur·e·s sociaux·les maintiennent une division entre deux champs d’intervention qui ne sont en réalité pas si différents, voire complémentaires.