Go Top

Clip vidéo / Service national d’interprétariat téléphonique pour les patients allophones


Warning: date_format() expects parameter 1 to be DateTimeInterface, bool given in /home/clients/56ad441f04b7057f86a59db615fe0adf/web/components/com_flexicontent/templates/actualites/item.php on line 216

Warning: date_format() expects parameter 1 to be DateTimeInterface, bool given in /home/clients/56ad441f04b7057f86a59db615fe0adf/web/components/com_flexicontent/templates/actualites/item.php on line 216
Dimanche

Clip vidéo sur le Service national d’interprétariat téléphonique 0842 442 442

Court-métrage de 5 minutes, OFSP, 2014

JPEG - 39.3 ko

Le service national d’interprétariat téléphonique (SIT) pour les patient·e·s allophones et leurs proches, soutenu par l’Office fédéral de la santé publique, est disponible dans toute la Suisse 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 et établit la communication avec un/e interprète approprié/e.

Ce service est destiné en premier lieu à des éclaircissements brefs, des situations d’urgence ou à des entretiens pour lesquels il n’y a pas d’interprètes communautaires sur place.

Les prestations fournies sont payantes (CHF 3.- la minute) et sont principalement destinées aux hôpitaux, aux cliniques, aux services ambulatoires, aux cabinets médicaux et aux établissements médico-sociaux. Le SIT propose ses services dans trois langues officielles (français, allemand et italien), et peut mettre en relation avec des interprètes parlant les langues suivantes : albanais, arabe, espagnol, italien, kurde, portugais, russe, serbo-croate-bosniaque, somali, tamoul, tigrinya et turc. En cas de besoin, des interprètes professionnel-le-s assurent également un service de traduction pour d’autres langues, soit en tout pour plus de 30 langues.

Lien sur le site de l’OFSP

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Vivre, vieillir, mourir ensemble
Lundi 28.09.2020
Par Paul N’Dri Konan
Migration et confinement 3. Les situations de crise bouleversent nos certitudes. Des questions simples s’en trouvent transformées. Comment vivre, vieillir, mourir ensemble ? Pour le travail social, la distance est une porte ouverte sur la proximité. ...