Go Top

Une plateforme suisse contre la traite des êtres humains

Jeudi 15.10.2020

Plateforme Traite

Pour marquer la Journée européenne contre la traite des êtres humains du 18 octobre, le CSP Genève a lancé avec trois autres organisations un réseau national de lutte contre la traite des êtres humains, la «Plateforme Traite». Et publié une brochure avec des témoignages.

Malgré les grands progrès réalisés dans la lutte contre la traite des êtres humains en Suisse, des ressources supplémentaires sont nécessaires pour sensibiliser les institutions et le public, surtout s’agissant de l’exploitation de la force de travail. Le droit pénal devrait être appliqué à l’aune de l’art. 4 de la Convention du Conseil de l’Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains afin de mieux appréhender les situations d’exploitation de la force de travail.

La nouvelle Plateforme Traite invite la Confédération et les cantons à garantir l’implication le plus tôt possible des organisations spécialisées dans l’identification, le conseil et la protection des victimes, mais aussi à garantir que leurs services soient financés. Les victimes qui ont été exploitées à l’étranger et qui ont fui en Suisse doivent avoir accès à un soutien et à une protection dans notre pays. Cela s’applique en particulier aux victimes qui se trouvent dans le système d’asile. En outre, les expulsions relevant du Règlement Dublin II ne devraient pas être effectuées en cas de soupçon de traite.

Une brochure résume les recommandations aux décideurs politiques afin d’améliorer la protection des victimes. Elle présente également trois récits qui illustrent les difficultés que les victimes rencontrent.

Les quatre organisations partenaires : FIZ Fachstelle Frauenhandel und Frauenmigration, ASTRÉE, le Centre social protestant (CSP) Genève et Antenna Mayday Ticino

Plateforme Traite

La brochure avec les témoignages, 22 pages en format pdf

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Le village expérimente «la cuisine maison chez…»
Lundi 26.10.2020
Par C. Palazzo-Crettol et S. Mettan
Des repas intergénérationnels ont été organisés dans trois communes alpines valaisannes. L’animation socioculturelle de ces soupers collectifs a réservé des surprises gourmandes. Elle a aussi confirmé le traditionnel dévouement des femmes.