Go Top

Concours «Santé sexuelle et handicaps pluriels»

Lundi 27.04.2020

L’association Sexualité et handicaps pluriels (SEHP) crée un prix pour récompenser un travail de bachelor ou de master. Délai d’inscription : 30 juin 2020.

La récompense ira vers un travail suisse, original et remarquable, dont le thème central est spécifique au domaine de la santé sexuelle et du handicap pluriel. Il peut s’agir d’un travail de

  • Bachelor HES - SO 

  • Master HES - SO 

  • Bachelor universitaire 

  • Master universitaire 


Le travail s’inscrit dans une perspective de promotion de la santé sexuelle pour tous et toutes. Les pistes de réflexion ouvrent des possibilités en termes d’accessibilité à la réalisation des droits sexuels, quel que soit son handicap et quelle que soit sa sexualité.

Le Prix SEHP est doté d’une valeur de CHF 1'000. Conditions de participation: 


  • Sujet : toutes les disciplines HES/Universitaires sont admises pour autant que le sujet traité se rapporte spécifiquement au domaine de la santé sexuelle et du handicap pluriel 

  • Les travaux doivent être terminés et réussis entre 2018 et le 30 juin 2020 

  • Langues : français 

  • Documents à présenter : travail de bachelor HES ou universitaire, mémoire de master HES ou universitaire, curriculum vitae, lettre de motivation, résumé 

  • Lieu d’inscription : Christine FAYET,
  • Périodicité : tous les ans 

  • Délai d’inscription : 30 juin 2020 

  • Le Juré est composé de : un membre du Comité, un membre du Pool Compétences, un membre du Comité Scientifique, un membre de l’Association. 

  • Le résultat sera diffusé au 31 octobre 2020. 

  • Le prix sera remis lors de l’Assemblée Générale annuelle de la SEHP avec une 
présentation du travail. 



SEHP

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Prendrez-vous un verre?
Jeudi 04.06.2020
Par Marion Pythoud
Comment aborder la question de l’alcool dans un foyer pour adultes ? L’interdiction fonctionne mal car des résident·e·s sortent des murs pour «s’alcooliser». L’autorisation de boire à l’intérieur permettrait-elle un meilleur accompagnement ?