Go Top

Etude internationale sur «L’amour à l’époque du COVID»

Vendredi 17.04.2020

Amour temps COVID

Des chercheur·es en psychologie lancent l’étude internationale « L’amour à l’époque du COVID » et s’intéressent à nos relations sociales en ces temps marqués par le confinement. Avec la participation du PRN Lives à Lausanne.

Comment nos relations sociales – couple, famille, ami·es – évoluent-elles et peuvent-elles nous aider à faire face aux difficultés en temps de crise ? Qui sont les personnes les plus vulnérables ? La Dre Anik Debrot, du Pôle de recherche national LIVES «Surmonter la vulnérabilité : perspective du parcours de vie», fait partie de l’équipe de cette recherche longitudinale qui a l’ambition de faire des comparaisons entre pays et cultures.

Déjà disponible en 8 langues (français, anglais, allemand, italien, espagnol, turque, néerlandais et indonésien) et prochainement également en thaï et chinois, l’étude internationale « L’amour à l’époque du COVID » est lancée par l’Université de Géorgie (UGA) aux Etats-Unis par le prof. Richard Slatcher et se penche sur le caractère unique de cette période de pandémie.

Les répondants, volontaires, majeurs et anonymes, remplissent un questionnaire en ligne toutes les deux semaines pendant et un peu après la pandémie du COVID-19, pendant 15 à 20 minutes. L’objectif des chercheur·es est de rassembler le plus de réponses dans le plus de pays possibles afin d’effectuer des comparaisons nationales et culturelles.

  • Contact : Dre Anik Debrot, maître assistante en psychologie clinique et psychopathologie, Université de Lausanne,
  • Informations complémentaires : site web de l’étude “Love in the Time of COVID” (en anglais)

Le PRN LIVES étudie les effets de l’économie et de la société postindustrielle sur l’évolution de situations de vulnérabilité par le biais d’études longitudinales et comparatives. Il vise à mieux comprendre l’apparition et l’évolution de la vulnérabilité ainsi que les moyens de la surmonter pour favoriser l’émergence de mesures sociopolitiques innovantes.

Le questionnaire en ligne

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Ecouter et mieux voir, voir et mieux entendre
Lundi 02.08.2021
Par Marie-Odile Cornaz
En Suisse, plus de 10% de la population souffre d’un handicap partiel ou total de la vue ou de l’ouïe. Grâce au surtitrage, à l’audiodescription et à l’interprétation en langue des signes, les arts vivants sont à la portée de tou·te·s en Suisse roma ...