Go Top

Éducation sexuelle: le rôle de l'école et des parents

Mardi 03.09.2019

c jannabantan dreamstime400© Jannabantan / Dreamstime

Pour un enfant, utiliser Internet ou ses amis comme principales sources d'information en matière de sexualité peut se révéler problématique. Une étude financée par le Fonds national suisse conclut que l’éducation sexuelle devrait s’appuyer conjointement sur l’école et les parents.

En collaboration avec la Fondation suisse pour la santé sexuelle et reproductive, un groupe de recherche a évalué les données provenant d'un sondage national effectué en 2017 auprès de 5000 participant·e·s de 24 à 26 ans. Principale conclusion de l’étude: l'éducation sexuelle à l'école a un impact positif sur la santé et sur les comportements sexuels. Par exemple, les personnes ayant indiqué que l'école avait été leur première source d'information de sexualité constituent le groupe le moins touché par des infections sexuellement transmissibles.

Cette étude a également mis au jour des résultats surprenants, selon Yara Barrense-Dias, membre du Groupe de recherche sur la santé des adolescents au Centre universitaire de médecine générale et santé publique (Unisanté) à Lausanne: «On croit généralement que les jeunes d'aujourd'hui connaissent leurs premières expériences sexuelles plus tôt qu’auparavant, mais nous avons constaté que ce n'est pas le cas.»

Les comparaisons ont montré que les jeunes hommes, les personnes non-hétérosexuelles et les enfants qui entrent précocement ou tardivement dans la puberté étaient plus enclins à chercher des informations sur Internet. Parallèlement, davantage d’aspects négatifs tels que des comportements sexuels à risque apparaissent chez les personnes ayant recouru principalement à Internet et aux amis pour s'informer sur la sexualité.

En ce qui concerne les jeunes femmes, elles sont plus souvent informées de la sexualité par leurs parents, principalement par leur mère. Une hypothèse est que les parents se soucient davantage des informations données aux filles parce qu’elles peuvent tomber enceintes.

Les personnes ayant répondu que l'école avait été leur principale source d'information et, à quelques petites différences près, celles qui ont principalement été informées par leurs parents, présentent les taux les plus bas d'infections transmises sexuellement ‒ respectivement 6,8 % et 8,2 %, contre 11,3 % et 11,7 % pour Internet et les amis. Les résultats concernant des rapports sexuels consentis sans être vraiment désirés sont similaires. C'est la raison pour laquelle Yara Barrense-Dias affirme à quel point le développement d'un partenariat solide entre l'école et les parents est crucial. Source : FNS


Barrense-Dias Y., Akre C., Surís J., Berchtold A., Morselli D., Jacot-Descombes D., Leeners B.: Does the Primary Resource of Sex Education Matter? A Swiss National Study; éd.: The Journal of Sex Research (2019). doi: 10.1080/00224499.2019.1626331

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Le prix de l’adaptation imposée par le cancer
Jeudi 14.11.2019
Par Nicolas Sperisen et Alexandra Balz
Après les traitements initiaux contre un cancer, la personne concernée et les proches s’adaptent peu à peu pour retrouver une certaine qualité de vie. Ces ajustements imposés sont souvent ardus et coûteux. Comment imaginer un meilleur soutien ?