Go Top

Inscription au Colloque de recherche féministe sur le travail social

Lundi 02.07.2018
  • Dates et horaire : 2 et 3 juillet 2018, 09:00 - 17:30
  • Lieu : Lausanne, Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne
  • Coût: CHF 60.- (2 jours de colloque, les repas de midi et la soirée culturelle), CHF 34.- pour les étudiant·e·s
  • Inscription jusqu'au 20 juin.

Deux ans après sa première édition, le Colloque international francophone de recherche féministe sur le travail social a pour thème: «Les destinataires du travail social : résistances, adhésions et tactiques face aux normes de genre».

Ce colloque accompagne ainsi les mouvements de revendications et d’empowerment des utilisatrices et utilisateurs des services publics. Nous postulons en effet que les destinataires, dans le champ de l’intervention sociale, jouent collectivement et individuellement un rôle actif non seulement dans la reconduction des normes de genre mais aussi dans leur transformation.

La recherche s’est encore peu intéressée à la réception des normes de genre par les destinataires de l’intervention sociale mais différents questionnements qui ont exploré ce champ constituent un socle pour structurer la réflexion durant les deux jours de ce colloque.


Comité d’organisation

  • Véronique Bayer, ETSUP, IRIS EHESS Paris
  • Zoé Rollin, Université Paris 13 - Département Carrières Sociales, IUT de Bobigny, IRIS (UMR 8156)
  • Hélène Martin, Marianne Modak et Chloé Parrat, Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne


Comité scientifique :
Laurence Bachmann, Véronique Bayer, Marc Bessin, Coline Cardi, Isabelle Courcy, Blandine Destremau, Fatou Diop Sall, Maïmouna Ndoye, Catherine Flynn, Marion Doé, Marion Hirschauer, Marcel Jaeger, Véréna Keller, Catherine Lenzi, Amel Mahfoud, Audrey Marcillat, Hélène Martin, Marianne Modak, Cécile Offroy, Clothilde Palazzo, Sophie Rodari, Zoé Rollin, Anna Rurka, Arthur Vuattoux.


Page internet

Agenda social et santé

Dernier article

Quand la maladie psychique est soignée en prison
Lundi 10.12.2018
Par Mélissa Staecheli, Madeleine Pont et Kathrin Gruber
Le Code pénal suisse prévoit des mesures thérapeutiques pour les patients psychiques détenus en prison. Mais que de paradoxes dans la définition et l’application de ces mesures ! Résumé juridique et observations des proches.

L'affiche de la semaine