Go Top

Mai 2019 : détour dans les bibliothèques

Lidentite indicible

  • Contini, Jean-Christophe
  • L’identité indicible : le « savoir-faire » en éducation spécialisée
  • Bâle : Schwabe Verlag, 2018

À bas bruit et à l'ombre des nouvelles formes de vulnérabilité sociale, les professionnel(le)s de l'éducation spécialisée accompagnent au quotidien des sujets en grande souffrance, pour leur permettre en finalité de se réapproprier un rapport à la vie et aux autres plus apaisé, juste et responsable. Au regard de ce métier de l'humain et de son savoir-faire singulier, aujourd'hui encore méconnus, cet ouvrage propose de réfléchir à l'identité indicible d'un lien social contemporain marqué par l'angoisse inédite d'un univers infini et d'un monde sans limites. Quel est pourtant l’agir que continuent de mettre en œuvre les éducateurs spécialisés ? La transmission de la limite. Et des limites qui sont fondamentalement nécessaires pour bâtir, habiter et penser l'incertitude du monde.

Jean-Christophe Contini est éducateur spécialisé et Dr ès lettres de l'Université de Fribourg (Chaire de Travail social et politiques sociales).


Dechiffrer

  • Portier, Gérard
  • Déchiffrer la déficience intellectuelle : la clinique du sujet auprès des adolescents
  • Paris : L’Harmattan, 2019

Marin ou Paul donnent ici, dans leur inhibition déchirante, l'impression d'être condamnés à leur situation de handicap et à la dépendance à l'Autre : parental, médical, social... Chloé, dans un diagnostic qui l'écrase, la révolte et ne fait pas la part belle à la dimension subjective, rêve pourtant d'un autre monde. Jade ou Lucia, dans l'expression de la honte à ne pas dire, invitent leurs parents à la parole qui délivre du secret.

Que fait-on du mal-être et du vécu propre du sujet face à son histoire ? Comment peuvent opérer l'aide éducative et psychologique quand elles prennent en compte la dimension inconsciente chez l'adolescent, chez ses parents et dans l'instance de travail éducateur-psychologue ? L'inhibition ou autres manifestations de l'adolescent ne peuvent-elles pas être des leviers pour qu'advienne le sujet ?

Gérard Portier, psychomotricien puis psychothérapeute, a expérimenté durant plusieurs décennies une clinique du sujet qui propose de soutenir l'adolescent dans la difficile prise en charge de son devenir. Au fil des nombreuses situations présentées dans l'ouvrage, s'esquisse, aux lisières de l'éducatif et du psychologique, une clinique respectueuse des défenses et de la temporalité du sujet. Le travail avec la famille et l'adolescent, ainsi que l'utilisation des médiations thérapeutiques, sont la marque de sa clinique. Psychanalyste, il intervient aussi auprès de professionnels dans le cadre de l'analyse de pratiques.


Le temps des passions

  • Dubet, François
  • Le temps des passions tristes : inégalités et populisme
  • Paris : La république des idées, Seuil, 2019

Nous vivons un temps de passions tristes. Ce moment s'explique par le creusement des inégalités, mais surtout par la transformation de leur nature. La souffrance sociale n'est plus vécue comme une épreuve appelant des luttes collectives, mais comme une série d'injustices personnelles, discriminations, expériences du mépris, mises en cause de la valeur de soi. Ne pouvant désigner les adversaires à combattre, les individus sont emportés par un ressentiment dont se nourrissent les populismes de tous bords. Le régime des inégalités multiples engendre une société de la colère. Nous y sommes. Il faut la comprendre, pour être capables de résister aux vertiges de l'indignation.

François Dubet est professeur de sociologie émérite à l'université de Bordeaux II, directeur d'études à l'EHESS. Il a notamment publié, au Seuil, Les places et les chances (2010) et La préférence pour l'inégalité (2014). Traduit dans le monde entier, il est considéré comme l'un des plus grands sociologues français.


Etre tolerant

  • Habib, Claude
  • Comment peut-on être tolérant ?
  • Paris : Desclée de Brouwer, 2019

Née au XVIIe siècle, la tolérance est devenue notre vertu centrale, au point de se confondre avec la démocratie. Mais ses conditions d'exercice ont changé : le schisme protestant mettait au défi de faire coexister des versions différentes du christianisme. Notre situation est tout autre. Les revendications de droits subjectifs, d'une part, et les migrations, d'autre part, ont bouleversé les thèmes, puis l'exercice de cette vertu : nous devons accepter les orientations sexuelles les plus diverses tout en accueillant les croyances et les mœurs de populations d'origines variées.

Le basculement d'une partie des opinions en Europe et aux États-Unis indique que la tolérance n'est pas acquise. Elle exige de chacun un effort permanent pour surmonter ses propres aversions. Détachée des aversions, la tolérance est creuse. Dégagées de la tolérance, les aversions peuvent devenir criminelles. Il faut donc penser ensemble ces deux notions. C'est au jugement politique et moral qu'il incombe de réviser nos manières de vivre, voire de réprouver certaines coutumes. Car tolérer, ce n'est pas pérenniser les appartenances. C'est empêcher l'humiliation de l'homme par l'homme.


La mediation

  • Kehrer, Brigitte
  • La médiation : un nouveau projet de société ? Se réconcilier avec ses contraires
  • Paris : Dervy, 2019

Brigitte Kehrer nous invite à découvrir comment diminuer concrètement la violence des conflits et leur impact négatif dans notre vie. Cet ouvrage propose en effet un chemin mettant en lumière les éléments déclencheurs du conflit et offre des solutions pour le désamorcer. L'intention est de nous faire prendre conscience de certains mécanismes et de nous aider à

  • entretenir de meilleures relations avec notre entourage ;
  • oser dire ce qui est important pour nous afin de nous affirmer davantage ;
  • comprendre le langage du corps et les signaux qu'il nous envoie ;
  • harmoniser la relation entre notre corps et notre esprit ;
  • apprendre à négocier de manière optimale ;
  • aborder sereinement le conflit, en comprenant qu'il peut être constructif.

Ce livre s'adresse à quiconque ressent de la culpabilité, de l'incompréhension, de l'impuissance, un sentiment d'injustice et à toutes les personnes engagées dans la négociation, la résolution de conflit, la médiation.

L'intérêt et l'originalité de ce livre résident dans le fait d'enraciner la théorie dans la pratique et de rappeler les bases de la résolution de conflit traditionnelle tout en présentant les innombrables possibilités de médiation. Il nous ouvre au monde tout en nous permettant d'approfondir le contact avec nous-mêmes.

Enfin, à travers des anecdotes, des histoires, des exercices concrets, chacun pourra trouver les liens nécessaires pour amorcer son propre voyage intérieur et se relier au monde avec davantage de conscience.

Médiatrice et journaliste, licenciée ès-Lettres, formée en Suisse et en France, écrivain et conférencière, Brigitte Kehrer est une professionnelle de la gestion de conflits. À ce titre, elle s'est spécialisée dans le conseil aux médias pour la paix.


Trop crepues

  • Louchart, Aurélie
  • Trop crépues ?
  • Lille : Hikari éditions, 2019

Esclavage, colonisation, période postcoloniale : on a dit pendant quatre cents ans aux Afro-descendantes qu'elles étaient laides. Que leurs cheveux étaient laids. Depuis trente ans, on ne dit plus rien, mais la décolonisation des imaginaires est lente. Alors que pour beaucoup de femmes la beauté relève du devoir plus que de la grâce, le corset s'avère particulièrement serré pour les Afro-descendantes.

Parmi ces femmes, les « nappies » (= qui portent leur chevelure originelle crépue) ont choisi de ne plus jouer selon les règles d'un jeu dont elles sortent systématiquement perdantes. Ce livre retrace leur histoire et, au-delà de la question capillaire, dépeint la société dans laquelle nous vivons.


Liens presque ordinaires

  • Bricka, Blandine
  • Des liens (presque) ordinaires : être accompagné au quotidien
  • Ivry-sur-Seine : Editions de l’Atelier, 2018

Vivre en toute autonomie quand on est handicapé, quand on perd la mémoire, quand l'âge affaiblit, sans empêcher ses proches de mener leur vie, est-ce possible, aujourd'hui, dans notre société ?

Nul ne peut mieux répondre à cette question que les personnes concernées. Cet ouvrage leur donne la parole. Six personnes qui ont besoin d'un accompagnement quotidien nous racontent comment, jour après jour, elles inventent des solutions pour que leur vie soit à la hauteur de leurs désirs, et pour que l'aide reçue ne soit pas synonyme de dépendance. Elles disent les difficultés et les obstacles rencontrés, mais aussi la richesse des liens tissés avec les aidants familiaux et professionnels qui les entourent. Des liens presque ordinaires...

En 2016 et 2017, Blandine Bricka est allée à la rencontre d'aidants familiaux, puis d'aidants professionnels. Ces témoignages ont donné lieu à deux premiers livres sur la question de l'aide, Des vies (presque) ordinaires et Un métier (presque) ordinaire (L'Atelier, 2016 et 2017). Elle est également l'auteure de L'Art d'être différent. Histoires de handicaps (Érès, 2015, prix Handi-Livres).


Accueil familial

  • Eschenazi, Carole-Anne, Lagarde, Amandine & Rombout, Thierry
  • Accueil familial et éducation
  • Lyon : Chronique sociale, 2019

Accueillir un enfant en difficulté au sein de sa famille est une démarche qui ne va pas de soi. L'enfant arrive avec son histoire, celle de sa famille, ses angoisses... : autant d'éléments qui perturbent la dynamique existante.

C'est en apportant jour après jour des réponses concrètes aux besoins fondamentaux de l'enfant, que l'assistant familial construira un cadre suffisamment sécurisant. L'enfant saura y grandir, se reconstruire et devenir le sujet de son passé et de son devenir.

Ce livre, le premier d'une série de cinq, décrit le quotidien du travail des équipes de l'Union pour l'Enfance autour de l'accueil familial dans le cadre de l'Aide à l'enfance. Il se lit au travers de deux textes : une fiction qui donne la parole aux enfants placés et une description du travail des professionnels au sein des associations de l'Union. Chaque ouvrage peut être lu pour lui-même.


Violence conjugale

  • Vogel, René (dir.)
  • La violence conjugale, une affaire à trois… et bien plus : victimes, enfants, auteurs de violences et environnement social
  • Paris : L’Harmattan, 2019

René Vogel et son équipe présentent dans cet ouvrage leur approche de la violence intrafamiliale à partir de leur expérience de terrain, doublée d'une réflexion théorique, pratique et citoyenne qui pose un constat, une conviction : face à la violence intrafamiliale, seule une approche intégrée de la violence permet de réagir avec efficience.

Autour des victimes, des enfants, des auteurs de violence, cette approche intégrée mobilise avec force la synergie de tous les services dédiés que forment la police, les personnels de soin, la justice, les travailleurs sociaux, les politiques, les nombreuses associations et les médias. C'est à ce prix gagnant-gagnant que victimes, enfants et auteurs de violence peuvent se reconstruire et retrouver un projet de vie positif dans une démocratie efficace.

 

Sélection effectuée par Loïc Diacon, Infothèque de la HETS Genève

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Le prix de l’adaptation imposée par le cancer
Jeudi 14.11.2019
Par Nicolas Sperisen et Alexandra Balz
Après les traitements initiaux contre un cancer, la personne concernée et les proches s’adaptent peu à peu pour retrouver une certaine qualité de vie. Ces ajustements imposés sont souvent ardus et coûteux. Comment imaginer un meilleur soutien ?