Go Top

Mai 2014 : détour dans les bibliothèques

JPEG - 15.6 ko

Sous la direction de Barbara Cassin, L’Appel des appels
Derrière les grilles : sortons du tout-évaluation
Paris : Mille et une nuits, 2014

Instrument indispensable à toute gouvernance, forgé sur le modèle des pratiques des agences de notation financière, l’évaluation a étendu son empire à tous les domaines, tous les métiers, tous les instants, tout, vraiment tout, de la naissance à la mort. Et elle n’a cessé de prouver, de toutes les manières possibles, son inopérante bêtise et sa dangerosité. Pourtant, elle n’est jamais démentie : elle promet encore plus, si l’on évalue encore…

Pour comprendre ce qui ne va plus, ce qui ne doit pas continuer, il faut s’intéresser à l’outil universel de l’évaluation : les grilles.

Nous, citoyens, administrés, professionnels, étouffons derrière les grilles. Il faut coûte que coûte entrer dans les cases. Il faut réduire chacun de nos actes à une série d’items pour qu’ils soient quantifiables, performants. Ce que nous faisons les uns et les autres n’a plus de sens : nous ne reconnaissons plus nos vies dans la représentation du monde ainsi formaté.

Les grilles produisent un monde surveillé qui élimine toute inventivité, toute nouveauté, tout espace de liberté. Un monde mort… Ne restons pas plus longtemps enfermés derrière les grilles d’évaluation. (D’autres informations sur ce site internet.)


 

JPEG - 11.4 ko

Sous la direction d’Anne-Marie Sohn ; avec les contributions de Tovi Bibring, Benedetta Borello, Luc Capdevila et al.
Une histoire sans les hommes est-elle possible ? : genre et masculinités
Lyon : Editions de l’Ecole normale supérieure de Lyon, 2013

On ne naît pas homme, on le devient. Cet ouvrage se propose de déconstruire ce qui a fait longtemps figure d’invariant et de montrer que la masculinité a une histoire. Les contributions, qui courent de la préhistoire à nos jours, peignent ainsi des masculinités à la fois multiples et changeantes.

Ce livre examine en premier lieu les signes et marqueurs de la masculinité qui permettent d’emblée de savoir qui est un homme. Il analyse ensuite les preuves et épreuves de masculinité, qu’elles soient professionnelles, sexuelles ou militaires. Les hommes, en effet, se doivent de démontrer, toute leur vie durant, qu’ils remplissent bien les critères de « bonne masculinité » attendus d’eux. Sont en jeu ici les processus sociaux et éducatifs qui transforment le sexe en genre et la nature en culture. Ces preuves et épreuves non seulement font « l’homme » mais construisent également les hiérarchies masculines, opposant dominants et dominés, gagnants et perdants de la masculinité.

Une histoire des hommes et des masculinités fondée sur le genre permet ainsi de mieux comprendre la résistance de la domination masculine et les inégalités présentes entre hommes et femmes.


 

JPEG - 12.3 ko

AIRDDS, Guylaine Benec’h
Les jeunes et l’alcool : aide-mémoire : prévenir les conduites à risques, agir sur les comportements individuels, articuler les interventions
Paris : Dunod, 2013

La question de la consommation d’alcool des jeunes et de ses conséquences est devenue, depuis quelques années, une priorité des politiques publiques. Face à une situation préoccupante, les pouvoirs publics, et plus largement l’ensemble des acteurs concernés par le phénomène, sont à la recherche de réponses adaptées.

Cet aide-mémoire décrit les mesures existantes les plus efficaces pour limiter les problèmes liés aux consommations excessives d’alcool des jeunes. Il a pour ambition de rendre abordables des données scientifiques complexes, tout en présentant des exemples concrets choisis pour leur adéquation avec les recommandations énoncées.


 

JPEG - 12 ko

Jean-Pierre Bellon et Bertrand Gardette
Harcèlement et cyber-harcèlement à l’école : une souffrance scolaire 2.0
Issy-les-Moulineaux : ESF Editeur, 2013

Longtemps considéré comme un phénomène marginal, le harcèlement entre élèves est identifié aujourd’hui comme une des formes de violence les plus détestables qui gangrène l’institution scolaire. Jean-Pierre Bellon et Bertrand Gardette en ont étudié la montée en puissance et les différentes formes. Ils prolongent ici leur réflexion en s’attachant, plus particulièrement, au cyberharcèlement : ce nouveau phénomène lié à la systématisation de l’usage par les jeunes du téléphone portable, des smartphones, d’Internet et des réseaux sociaux, démultiplie dangereusement les possibilités de harcèlement entre pairs.

Mais il contribue aussi à un changement de nature du harcèlement : la possibilité d’agir sur l’autre à distance, sans face-à-face direct, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, écarte ou minimise l’empathie, neutralise la compassion et accroît la violence des attaques. Les effets peuvent être dévastateurs et la frénésie de communication « en temps direct », loin d’améliorer la sociabilité, peut engendrer des humiliations systématiques et conduire certains au bord du gouffre.

En mobilisant de très nombreuses études françaises et étrangères ainsi que leurs propres recherches, les auteurs analysent minutieusement ces phénomènes. Ils montrent ainsi que nous sommes appelés à la construction d’un « humanisme numérique » : il faut que, dans chaque établissement, se mettent en place des plans de prévention et de formation sur les dangers du cyberharcèlement ; il faut que les compétences des élèves eux-mêmes soient mises à profit dans ce travail. Il faut que les parents comme les enseignants assument leur rôle d’adulte et leur devoir d’éducation : ce livre les y aidera.


 

JPEG - 13.1 ko

Sous la direction de Serge Paugam
L’intégration inégale : force, fragilité et rupture des liens sociaux
Paris : Presses universitaires de France, 2014

La notion d’intégration est omniprésente dans le débat social. Elle permet à la fois de penser les institutions, les normes et les politiques qui assurent la régulation sociale et d’analyser les phases du processus au cours duquel les individus parviennent à participer à des groupes déterminés et à la société dans son ensemble. L’objectif de ce livre est d’interroger le système social dans sa globalité en partant des différents types de liens sociaux (filiation, participation élective, participation organique et citoyenneté) qui attachent les individus entre eux et à la société. Sa problématique repose sur l’hypothèse que l’intégration est fondamentalement inégale en raison de la fragilité intrinsèque de ces liens sociaux et de la fragilisation poussée de leur entre-croisement. Pour en faire la démonstration, il interroge, d’une part, la transformation du système normatif qui encadre ces liens et, d’autre part, à partir de nombreux exemples, les obstacles réels auxquels sont confrontés les différents groupes sociaux pour s’y conformer. Il débouche sur une typologie qui permet de comparer les différents paliers de l’intégration et, par conséquent, les inégalités structurelles à l’origine des tensions sociales actuelles.


 

JPEG - 11.8 ko

Sous la direction de Chantal Rodet ; préface de Boris Cyrulnik
Passage à l’acte : traumatisme, résilience et effets transgénérationnels
Lyon : Chronique sociale, 2014

Qu’entend-on par « passage à l’acte » ?

Le présent ouvrage apporte des repères issus de disciplines différentes et associées pour tenter d’expliquer le mystère du passage à l’acte.

Des chercheurs, des praticiens, des témoins, par leurs contributions, ouvrent des éléments de compréhension des processus psychiques qui lient les conséquences du traumatisme : clivages, dénis, refoulements, cryptes et fantômes… au passage à l’acte.

Comment écouter l’interlocuteur porteur de traumatismes oubliés ou jamais dévoilés ? Comment se situer professionnellement vis-à-vis des acteurs concernés ? Quels contextes socio-familiaux et institutionnels peuvent favoriser une résilience ?

« Ce livre est un travail novateur, posant vraiment le problème du traumatisme et les conditions d’une possible résilience. Il s’inscrira dans les travaux qui étayent, précisent, critiquent et affinent le concept. Tous les auteurs sont clairs. C’est un plaisir de passer quelques heures en leur compagnie, en les lisant » (extrait de la préface du Docteur Boris Cyrulnik).


 

JPEG - 17.5 ko

Jean-Claude Kaufmann
Identités : la bombe à retardement
Paris : Textuel, 2014

Montée de l’extrême droite et des nationalismes en Europe, stigmatisation des Roms, islamophobie, antisémitisme et négrophobie, enfermements communautaristes…

De graves menaces planent sur nous dans un contexte de crise économique et civilisationnelle.

Jean-Claude Kaufmann montre qu’une telle obsession identitaire s’inscrit dans les modalités historiques nouvelles de fabrication de l’identité dans nos sociétés individualistes. Il apporte, dans ce court texte d’une cinquantaine de pages, un éclairage essentiel au débat politique actuel en nous introduisant dans les rouages d’une machine infernale.


 

JPEG - 11.6 ko

Michel K. Laflamme, Joëlle Piovesan
Familles et pratiques sociales : l’approche-médiation : postures et initiatives
Lyon : Chronique sociale ; 2014

Voilà que des praticiens se servent de leurs connaissances et de leur vécu en utilisant l’approche de la médiation pour en démontrer tous les effets positifs auprès des individus et de leurs familles. Les propos des auteurs sont réalistes et critiques, ils nous rassurent tout en soulevant de saines questions. Les grands principes éthiques de la médiation, soit la responsabilité, la liberté et l’altérité, font en sorte que ce modèle d’intervention a grandement fait ses preuves et ce livre est un vibrant témoignage en faveur d’une façon différente d’aborder les conflits personnels, familiaux ou sociaux. C’est une reconnaissance de la capacité des personnes et des groupes à conserver leur pouvoir de décision, et ce, dans un esprit de respect mutuel et de sérénité. À la lecture de ce livre, vous ne pourrez que féliciter les auteurs qui, depuis plusieurs années, innovent et s’intéressent à l’approche de la médiation et partagent avec leur environnement le fruit de leurs recherches, travaux et expériences (extrait de la préface de Linda Goupil, Québec).

La médiation évolue, se développe, aussi s’intéresser à elle avec ses diverses formes, la « revisiter », mettre de la lisibilité, est un des intérêts que présente cet ouvrage. Chaque article rappelle les traits fondamentaux communs à tous les types de médiation, ce qui est effectivement primordial. Le rappel des finalités de la médiation est indispensable. Comme les pratiques de médiation se développent dans des champs institutionnels et sociaux bien divers (famille, parentalité, école, justice, travail professionnel, communauté), cet ouvrage présente aussi l’intérêt de rendre compte de cet ensemble, ce qui n’est pas si fréquent, les écrits traitant principalement d’un aspect. Il montre chacune avec sa particularité, son objet, les modalités opératoires qu’elle implique. Ce livre est d’un grand apport pour donner une connaissance sur la médiation, l’ensemble de ses formes et de ses pratiques. Les données qu’il apporte favorisent une vision précise et appellent à une connaissance rigoureuse (extrait de la préface de Brigitte Bouquet (France)).


 

JPEG - 10.9 ko

Eleonore Laloux
Triso et alors ! : témoignage
Paris : Max Milo, 2014

« Pour la trisomie, il faut se battre. On voit les trisomiques comme des phénomènes. Ceux qui se moquent de moi, je les ignore. Point. C’est comme ça que je ressens les choses en tant que triso. Il faut se dire : « J’ai plus de chromosomes qu’eux ».

À sa naissance, les médecins considèrent Élénore comme une « aberration chromosomique » et incitent ses parents à ne pas s’attacher à elle. Trisomique, atteinte d’une malformation cardiaque, ils lui laissent peu de chance de survie.

Vingt-huit ans plus tard, Éléonore est plus vivante que jamais. Désormais adulte et autonome, elle raconte ses années de combat auprès de ses parents pour rester en milieu ordinaire et son refus d’être résumée à sa maladie. Avec humour, elle nous fait partager son quotidien, entre son deux pièces, son « boulot », ses amours tumultueuses et sa passion pour la pop rock.

Changer la perception de la trisomie 21, c’est ce qu’Éléonore s’évertue désormais à faire.


 

Sélection effectuée parLoïc Diacon, Infothèque de la HETS Genève

Site internet Infothèque

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Liste de tous les articles

12.08.2019
-
06.12.2018
-
22.10.2018
-