Go Top

Mars 2014 : détour dans les bibliothèques

JPEG - 8.4 ko

Association française pour le développement de la recherche en travail social (AFFUTS) (2013)
Quels modèles de recherche scientifique en travail social ?
Rennes : Presses de l’Ecole des hautes études en santé publique, 267 p.

Cet ouvrage ré-ouvre un débat récurrent sur les questions de la discipline « travail social » et de la recherche en travail social, discutées lors des séminaires organisés par l’AFFUTS durant deux ans (2010-2012).

Pour comprendre le travail social, les auteurs ont souhaité élargir l’horizon au niveau européen, car les différences observées ne sont pas seulement déterminées par la nature de l’Etat providence en place dans ces pays ou par des différences culturelles, mais aussi par des réflexions et des constructions théoriques sur le travail social.

Il met en lumière les difficiles rapports entre disciplines pratiques et recherches scientifiques et propose des références épistémologiques, théoriques et méthodologiques permettant de produire des savoirs sûrs pour les activités professionnelles réelles du travail social.


 

JPEG - 13.8 ko

Bellot, C., Bresson, M. & Jetté, C. (sous la dir. de). (2013)
Le travail social et la nouvelle gestion publique
Québec : Presses de l’université du Québec, 245 p.

Le tournant gestionnaire imposé par la crise de l’État-providence et la gouverne néolibérale n’est plus à démontrer. De partout, les politiques sociales et les services sociaux sont modulés par les mots d’ordre de la nouvelle gestion publique : responsabilisation, performance, rentabilité. Plus qu’un nouveau vocabulaire, ce nouveau cadre de pensée et d’action induit des transformations profondes des mécanismes de protection et de régulation sociales. Comment le travail social se positionne-t-il dans ce contexte qui n’est pas exempt d’ambiguïtés et même de contradictions sur les plans social et politique ? Quels sens donner au soutien des populations vulnérables dans le cadre d’une performance objectivée et quantifiable ? Quelles innovations ont émergé ? Cet ouvrage rend compte, à partir des regards croisés de chercheurs d’Europe comme du Québec, des enjeux et des défis du travail social au regard de la nouvelle gestion publique, et surtout de la diversité et de la complexité de ceux-ci. Il y est non seulement question de la modification des politiques et des cadres de l’intervention sociale, mais aussi des mutations des pratiques des travailleurs sociaux ainsi que des effets sur la formation et sur l’identité professionnelle. L’étendue des réflexions proposées dans l’ouvrage alimentera certainement les débats sur le devenir du travail social.


 

JPEG - 9.4 ko

Berthiaume, D. & Rege Collet, N. (2013)
La pédagogie de l’enseignement supérieur : repères théoriques et applications pratiques. T. 1 : enseigner au supérieur
Bern : P. Lang, 345 p.

Comment enseigner de manière à soutenir la motivation et les apprentissages des étudiants ? Cet ouvrage collectif répond à vingt questions que les enseignants du supérieur se posent à propos du développement de l’enseignement supérieur et de leurs pratiques pédagogiques. Les réponses apportées passent en revue les fondamentaux de la pédagogie de l’enseignement supérieur et les principes qui mettent l’enseignement au service des apprentissages des étudiants : clarifier les objectifs d’apprentissage visés par l’enseignement ; adopter des stratégies d’enseignement qui permettent aux étudiants d’atteindre les objectifs et d’exercer les compétences visées ; et, non des moindres, évaluer avec pertinence les apprentissages réalisés par les étudiants au terme de l’enseignement. Ecrit à l’intention des enseignants du supérieur et des conseillers pédagogiques, l’ouvrage propose des exercices pratiques qui permettent à chacun de se situer dans sa pratique professionnelle et de progresser dans son développement professionnel.


 

JPEG - 12.8 ko

Caloz-Tchopp, M.-C. & Veloso Bermedo, T. (sous la dir. de). (2013)
Penser les métamorphoses de la politique, de la violence, de la guerre
Paris : L’Harmattan, 409 p.

Cet ouvrage collectif rassemble les résultats de travaux d’un vaste projet citoyen et académique mené dans le cadre d’un Programme International de Philosophie « Exil, Création, Philosophie et Politique ». Ces réflexions s’articulent autour d’une préoccupation, les métamorphoses de la politique, de la violence de la guerre et ses incidences sur l’action et la pensée politique. Que peuvent nous apprendre des féministes matérialistes sur ces métamorphoses ?

Comme point de départ, quelques questions : Pourquoi des femmes battues meurent tous les jours sans soulever de réaction ? Comment un président des Etats-Unis peut-il engager la guerre d’Irak en s’appuyant sur un mensonge politique ? Comment la manipulation de la haine contre les étrangers qui séduit autant de politiciens transforme la politique en guerre ?

Ce livre est un précieux manuel de travail collectif pour les mouvements sociaux et la recherche aujourd’hui.


 

JPEG - 9.8 ko

Chaumier, S. & Mairesse, F. (2013)
La médiation culturelle
Paris : A. Colin, 275 p.

Si le concept de médiation apparaît dans bien des domaines, le secteur culturel lui réserve une place particulière tant celui-ci est constitutif de son action. La volonté de démocratisation s’est formalisée avec le souci de partager avec le plus grand nombre, tant des œuvres artistiques que des savoirs produits par les sciences. Le public se trouve de ce fait placé au cœur de tous les domaines de la culture, du spectacle vivant et des musées, comme des bibliothèques et des archives, de la création contemporaine comme du champ patrimonial.

L’efficacité de la communication avec les différents publics passe par des techniques, qualifiées couramment de médiation culturelle. Le concept recouvre une histoire complexe, avec ses évolutions et ses influences, qu’il convient de bien connaître si l’on entend déployer une action culturelle pertinente.

Car les enjeux et le sens de la médiation culturelle varient, selon que l’on s’attache à transmettre, à générer des relations, à favoriser le dialogue, à créer… Si le métier de médiateur culturel recouvre de multiples facettes, sa structure s’avère identique, indépendamment du domaine culturel.

Cet ouvrage se propose de revenir sur l’histoire et les enjeux de la médiation culturelle, ses fondamentaux, ses impératifs, les champs disciplinaires qu’elle convoque et les techniques nécessaires pour la mettre en œuvre.


 

JPEG - 12 ko

Chidia, N. (2013)
Ateliers d’écriture thérapeutiques (2ème éd.)
Issy-les-Moulineaux : Elsevier Masson, 198 p.

En raison des règles précises qui l’encadrent (temps, durée, lieu, objectifs), l’écriture en atelier permet de se situer dans une démarche thérapeutique. Cet environnement qui instaure un cadre contenant et structurant permet au patient de se sentir suffisamment rassuré et étayé pour pouvoir découvrir, expérimenter d’autres champs de connaissance et mieux se découvrir lui-même en lui donnant accès à sa vie imaginaire.

Structuré en quatre parties – historique et théorie, indications, exposé des différentes formes narratives et outils pour le thérapeute – ce manuel permet d’appréhender cette forme de médiation thérapeutique qui est aussi une médiation artistique.

Du slam à la villanelle, du haïku au cadavre exquis, des tautogrammes aux contes, l’auteur explore la richesse des supports, en en faisant un levier thérapeutique.

Un « guide du thérapeute » présente les outils qui permettront d’animer très vite un atelier. Cette deuxième édition propose un développement plus conséquent sur le psychotraumatisme avec de nouvelles vignettes cliniques ainsi qu’une présentation d’ateliers distinguant les pratiques en individuel et en groupe.


 

JPEG - 12.7 ko

Clémence, V., Vonlanthen, M. & Mix et Remix (2013)
Les religions et leurs pratiques en Suisse
Le Mont-sur-Lausanne : LEP Loisirs et Pédagogie, 103 p.

Cet ouvrage, conçu sous la forme d’un aide-mémoire, propose un panorama riche et accessible des principales religions pratiquées en Suisse. Le christianisme, l’islam, le judaïsme, l’hindouisme et le bouddhisme y sont présentés en passant en revue leurs croyances, leurs rites, leurs pratiques, leurs textes ainsi que les particularités de leur implantation en Suisse.

Présentée de façon simple et aérée, la matière est mise en perspective par les illustrations de Mix & Remix dont la plume, décalée et parfois caustique, rend la lecture de « Les religions et leurs pratiques en Suisse » ludique, tout en posant un autre regard sur le sujet.

S’intéresser aux pratiques religieuses, à leurs origines et à leur évolution, c’est se donner les moyens de comprendre une dimension fondamentale de notre société. Parce que, au-delà de la spiritualité, les religions ont une implication sur notre culture et sur notre manière de vivre au quotidien.


 

JPEG - 10.3 ko

Dufour, P. (2013)
L’expérience handie
Grenoble : PUG, 147 p.

Quel regard portent les personnes handicapées sur leur corps ? Le handicap questionne les manières d’agir, de se mouvoir, que l’on a coutume de tenir pour ordinaires. Or comment construit-on sa virilité quand le corps ne correspond pas au standard, quand la force ou le muscle fait défaut ? Comment appréhende-t-on son expérience lorsque l’autonomie individuelle nécessite la coopération d’autrui ? À travers de nombreux entretiens avec des hommes « handis », Pierre Dufour, lui-même en fauteuil, explore le discours qui sous-tend la situation de handicap. Il analyse et dissèque le regard que l’on a sur soi, sur sa virilité, sur sa capacité à s’affranchir des standards et d’un vocabulaire issus d’un agencement du monde « valido-viril » lorsque son corps ne correspond pas à celui-ci. Croisant les thèmes du handicap et du genre, l’auteur interroge à la fois les pratiques d’hommes se déplaçant en fauteuil roulant et le stock social des discours sur la diversité corporelle. Nourri de nombreux exemples, ce livre offre une lecture originale, dans la veine du courant anglo-saxon des Disability studies.


 

JPEG - 8.2 ko

Fountoulakis, C. & Rumo-Jungo, A. (éd. par). (2013)
La famille dans les relations transfrontalières : actualités en droit suisse et dans les rapports
Genève : Schulthess éd. Romandes, 209 p.

En 2013, le droit de la famille a connu plusieurs textes législatifs nouveaux et des projets de modification sont en cours. Le Symposium en droit de la famille de l’Université de Fribourg de 2013 a fait le point de ces nouveautés en les mettant en perspective dans le cadre international qui est le leur.

Les questions abordées concernent l’exécution d’obligations d’entretien, le partage des prestations de sortie de prévoyance et les régimes matrimoniaux. D’autres sujets traités ont pour objet l’attribution et l’exercice de l’autorité parentale, tant en Suisse que par-delà les frontières, ainsi que de la protection de l’enfant et la coopération internationale.

Le volume contient également une large présentation de la jurisprudence et de la doctrine en droit de la famille parues d’octobre 2011 à mai 2013.


 

JPEG - 15.8 ko

Kasanda, A. (sous la dir. de). (2013)
Dialogue interculturel : cheminer ensemble vers un autre monde possible
Paris : Harmattan, 244 p.

Basées sur l’expérience et l’expertise propres à chaque intervenant, les contributions ici présentées analysent les prémisses d’un réel dialogue interculturel dans notre « monde globalisé ».

Elles apportent, chacune à sa manière, un nouvel éclairage et un peu d’air frais dans un débat qui, depuis quelques décennies déjà, interpelle non seulement nos institutions, mais aussi chacun d’entre nous quotidiennement.

Tradition, culture et interculturalité, management interculturel et spiritualité, les défis de la philosophie interculturelle aux temps postcoloniaux et postcommunistes, quête de sens, les figures de l’autre…


 

JPEG - 11 ko

Méda, D. & Vendramin, P. (2013)
Réinventer le travail
Paris : Presses universitaires de France, 285 p.

Y a-t-il vraiment eu en France une dégradation de la valeur travail ? Les jeunes sont-ils aujourd’hui moins bien disposés à l’égard du travail que les autres tranches d’âge ? Qu’en est-il du rapport au travail des différentes générations, des hommes et des femmes, des Français et des Européens ?

Cet ouvrage présente à la fois une histoire longue de notre rapport au travail et un voyage dans sa diversité et ses transformations. À l’aide des données issues d’entretiens et des enquêtes européennes, il éclaire les attentes que les individus placent sur le travail – attentes de plus en plus expressives, avec l’espoir d’un possible épanouissement par le travail – et la contradiction de plus en plus vive entre ces attentes et les conditions concrètes du travail et de l’emploi

Est-il finalement possible de réconcilier l’ethos contemporain du travail, porté notamment par les femmes et les jeunes, et des organisations de plus en plus soumises aux impératifs de rentabilité et de productivité, en proposant un projet européen fondé sur la qualité de l’emploi ?


 

JPEG - 9.6 ko

Vacher, B., Le Moënne, C. & Kiyindou, A. (sous la dir.de). (2013)
Communication et débat public : les réseaux numériques au service de la démocratie ?
Paris : L’Harmattan, 549 p.

On aurait pu croire que le développement des technologies numériques, en accentuant les possibilités d’interactions et de connexions, limiteraient les rencontres physiques, pour une « société de l’information » de plus en plus virtuelle. Or, l’immatériel ne se substitue pas au matériel. L’augmentation des échanges de données se cumule avec les modalités antérieures d’expression et d’action dans l’espace public. Cet ouvrage s’efforce d’explorer certains effets de ces mutations anthropologiques et réunit les meilleures contributions du XVIIIe Congrès de la Société française des sciences de l’information et de la communication (Rennes, 2012).


 

Sélection effectuée parCatherine Finsterwald, Centre de documentation de la Haute école de travail social et de la santé - EESP – Lausanne

Site internet Bibliothèque

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Non-recours aux aides sociales et santé perçue
Lundi 11.11.2019
Par Barbara Lucas et Catherine Ludwig
Une enquête menée à Genève a analysé, pour la première fois, l’état de santé d’un collectif de personnes ne bénéficiant pas des aides sociales auxquelles elles auraient pu prétendre. Les constats sont sans appel.