Go Top

Congrès international: «la temporalité dans l’action éducative»

mardi 06.09.22
  • Date : 06 septembre 2022 - 09 septembre 2022
  • Lieu : Lausanne
  • Inscription : en ligne
  • Délai d'inscription : Worshops: 15 mars; Congrès: 15 avril
  • Langues : Français (traduction en anglais, allemand et espagnol)
  • Coût : 390.- (210.- pays émergents)

Le XXe congrès international de l'Association internationale des éducateurs sociaux (AIEJI) se déroule à Lausanne du 6 au 9 septembre 2022. Il portera sur «la temporalité dans l’action éducative.

La temporalité est une notion plurivoque tout à la fois abstraite et concrète. Reliée au Dasein de Heidegger (1986) , elle renvoie à l’existence et au sens de l’être au monde. Le Da-sein, littéralement l’être-là, désigne cet individu particulier et paradoxal, portant le souci de son « être » et du sens de l’existence dans la conscience qu’il ou elle a de sa finitude. En d’autres termes, la temporalité renvoie chez Heidegger à la manière qu’a « l’être humain d’être temporel ». Elle ne se limite pas à une soumission au temps mais s’inscrit dans un projet. Ce dernier prend sens dans les expériences vécues – passé – et l’ouverture vers d’autres possibles – le futur. Advenir comme sujet, être soi, suggère alors d’être projeté vers un avenir, un possible. Cette posture n’engage-t-elle pas à devoir choisir et répondre de ses choix au présent en s’ancrant dans ses expériences passées ?

Le Dasein, n’est cependant pas purement individuel ; il est intimement articulé au fait d’être au monde et à l’intersubjectivité. En ce sens, l’advenir du sujet est aussi tributaire des conceptions sociales et publiques du temps. En effet, les définitions culturelles du temps structurent la vie sociale à l’intérieur comme à l’extérieur des institutions bien que sa perception soit subjective et dépendante des expériences vécues. Ainsi, loin de n’être qu’une contrainte imposée de l’extérieur, la temporalité en éducation renvoie à une pluralité de conceptions et de représentations du temps. Si l’action éducative, parce qu’elle vise le changement, le développement, l’insertion sociale et l’autonomie des sujets, comprend de facto une dimension temporelle, les enjeux liés à cette pluralité des « temporalités éducationnelles » (Alhadeff-Jones, 2018) restent peu explorés.

A l’exemple de l’urgence impliquant une intervention prompte et ponctuelle, la concordance, la congruence et la compatibilité des temps sociaux, institutionnels et individuels (Bouquet & Riffault, 2013) sont constamment questionnés. Cela met en exergue les défis temporels de l’accompagnement éducatif.

La temporalité, qu’elle soit sociale ou éducationnelle, sera donc au cœur du congrès AIEJI 2022 en tant qu’objet de réflexion. Pour traiter de la temporalité, les relations entre les trois principaux acteurs de l’action socio-éducative seront questionnées : les bénéficiaires ou usagers des prestations sociales, les travailleurs sociaux, les institutions auxquelles les travailleurs sociaux sont rattachés. Cet accent mis sur les relations et les interactions entre ces trois acteurs tiendra néanmoins compte du contexte social et culturel et, en particulier, des politiques sociales, de l’organisation des prestations sociales et de leur financement, des logiques de formation.

La question qui sera en filigrane de ce congrès sera la suivante :

Autour de quels enjeux s’articule la temporalité dans la rencontre entre ces trois acteurs ?

(Source : AIEJI 2022)

 

 
 
 

L'affiche de la semaine