Go Top

La soirée des milles et une voix de femmes

Jeudi 04.04.2019
  • Date et horaire: jeudi 4 avril 2019 dès 18h
  • Lieu: Neuchâtel, Théâtre du Pommier
  • Bienvenue à toutes et tous
  • Chapeau à la sortie

Du 30 mars au 18 mai 2019, l’association RECIF fête ses vingt-cinq années d’activités avec toute une série d’événements, de rencontres, de soirées et une exposition.

Recif 25 ansL’association neuchâteloise RECIF s’active depuis un quart de siècle dans la promotion et le soutien à l’intégration des femmes issues de l’immigration du canton de Neuchâtel. L’association est également connue pour la richesse, l’originalité et le foisonnement de ses projets et idées.

Un riche programme est proposé aux mois d’avril et mai 2019. La marque de fabrique de cet anniversaire ? L’implication et la mise en valeur des femmes qui font RECIF dans l’organisation de tous les aspects des festivités. En effet, des participantes et bénévoles ont été impliquées de A à Z dans l’organisation, allant de la création de la musique, à l’animation d’ateliers en passant par le graphisme. Une exposition présente sur tous les lieux des festivités leur donnera aussi une visibilité et un petit spot créé pour l’occasion permettra de vivre RECIF de l’intérieur.

Parmi les événements au programme:

  • Jeudi 4 avril 2019. La soirée des milles et une voix. Théâtre du Pommier à Neuchâtel, accueil à 18h, spectacle à 18h30, au chapeau. Il y aura de la poésie, des lectures multilingues & de la musique autour de la poétesse franco-syrienne Maram al-Masri.
  • Samedi 18 mai 2019. La nuit des mille et un rêves. RECIF La Chaux-de-Fonds (Doubs 32), dès 19h, CHF 50.- par personne (boissons à part).


Programme complet

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Le transhumanisme: dire adieu au corps?
Lundi 18.03.2019
Par Marc Atallah
Les discours transhumanistes prônent l’amélioration du corps humain en corrigeant ses limites. Cette idéologie, creuset du narcissisme contemporain, semble éloigner l’homme du monde réel. En fait, magnifie-t-elle ou déteste-t-elle les corps ?