Go Top

Conférence et séminaire sur la relation adultes-ados

Lundi 01.04.2019
  • Date et horaire : lundi 1er avril 2019 à 20h
  • Lieu : Porrentruy, Ecole de l’Oiselier, rue du Banné 36 (séminaire l'après-midi à Delémont)
  • Coût : CHF 10.-, suivi d’un apéro

Suite au succès de la conférence de novembre 2018, le Département consultation et soutien du secteur couples et familles de Caritas Jura, en partenariat avec la campagne de promotion de la santé psychique portée par les cantons latins, annonce qu’Emmanuelle Piquet revient pour une session supplémentaire.

Piquet AdosSa conférence publique : «Mon ado, ma bataille, comment apaiser la relation avec nos adolescent-e-s».

Emmanuelle Piquet est psychopraticienne, licenciée en psychologie, diplômée en thérapie brève et stratégique. Elle a modélisé une façon d'intervenir pour contrer le harcèlement scolaire. Elle est l'auteure de neuf livres, notamment «Mon ado, ma bataille», de nombreuses conférences et articles sur ce thème.

Un séminaire pour les professionnel-le-s et les bénévoles est organisé le même jour, de 13h30 à 17h30, avec Emmanuelle Piquet sur le thème «Intervenant-e-s en milieu familial, social, scolaire et la santé, osez un virage à 180°». Coût : 180 francs. Inscription par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Lieu : Delémont, salle COM, Propul’s, rue St-Henri 5. Il ne reste que quelques places.

Nous réitérons nos excuses aux personnes qui s’étaient déplacées en novembre dernier et qui n’avaient malheureusement pas pu assister à la conférence par manque de place ainsi qu’à celles qui sont restées sur liste d’attente pour le séminaire.

Affiche

L'affiche de la semaine

Agenda social et santé

Dernier article

Le transhumanisme: dire adieu au corps?
Lundi 18.03.2019
Par Marc Atallah
Les discours transhumanistes prônent l’amélioration du corps humain en corrigeant ses limites. Cette idéologie, creuset du narcissisme contemporain, semble éloigner l’homme du monde réel. En fait, magnifie-t-elle ou déteste-t-elle les corps ?