Go Top

A l’affiche cette semaine dans REISO

Appel à témoignages sur les renoncements aux soins

Mardi 16.10.2018

Lancée en juin 2018, l’étude RENO-PARR analyse le renoncement aux soins des personnes âgées entre 45 et 65 ans ainsi que les « petits arrangements » potentiels entre elles et les prestataires de soins. Elle est conduite par des chercheurs de l'Institut et Haute Ecole de la Santé La Source.

Objectifs. La recherche vise à mieux connaître et comprendre les difficultés d’accès des personnes à des prestations de soins dans le canton de Vaud. Elle vise aussi à en savoir plus sur les arrangements parfois possibles avec des prestataires de soins. Les résultats devraient identifier certains dysfonctionnements du système sanitaire suisse, apporter des pistes d’amélioration et, ainsi, contribuer à l’accès universel aux soins.

Appel à témoignages. La recherche RENO-PARR prévoit de rencontrer environ 25 personnes de 45 à 65 ans, domiciliées dans le canton de Vaud, ayant renoncé à des soins durant la dernière année écoulée. Durant une heure, les personnes volontaires partageront avec un des membres de l’équipe de chercheurs leur expérience de renoncement aux soins. Les témoignages seront enregistrés en tout anonymat. Merci aux professionnel·le·s en contact avec des personnes concernées de les informer de cette recherche!

La méthode. La plupart des études sur le renoncement se déroulent sur de grandes cohortes et sont l’objet de questionnaires avec la question « avez-vous renoncé à des soins ? » afin de calculer le taux de renoncement dans une population donnée. Notre travail est centré sur une approche micro et nous cherchons plutôt à mettre en évidence les pratiques des personnes (les « renonçants » et les prestataires de soins) lorsqu’elles sont confrontées à ce type de situations. Nous analysons aussi la façon dont ces personnes composent avec leurs difficultés.

  • Toutes les informations en ligne
  • L’appel à témoignages en format pdf
  • Contact : Blaise Guinchard, professeur HES associé, Institut et Haute Ecole de la Santé La Source – Lausanne, se tient à disposition pour toute question. 021 641 38 68 – Portable 079 460 42 45 – Fax 021 641 38 38. E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

La première étude sur les renoncements aux soins des 65-75 ans

Les chercheurs Blaise Guinchard, professeur associé, et Mélanie Schmitler, maître d’enseignement, ont mené une première étude sur la tranche d’âge directement supérieure, soit les 65-75 ans, également dans le canton de Vaud. Ils ont notamment remarqué que les personnes situées directement au-dessus des limites d’accès aux prestations d’aide renoncent très largement aux soins, bien plus que la population générale. Ce comportement est souvent lié aux événements de vie antérieurs (chômage, divorce, faillites, etc.). Les chercheurs ont recueilli des témoignages sur des situations poignantes vécues ici et maintenant. Deux résultats sur cette étude consacrée aux «jeunes retraités modestes»:

Le revenu des personnes de l’étude RENO est relativement variable. Pour les 22 personnes rencontrées en entretien, cela va d’environ CHF 10'000 à CHF 50'000. Sur l’entier de la population questionnée (les 2445 demandeurs de subsides ayant obtenu soit un refus, soit un subside partiel), le revenu moyen est de CHF 38'327 (mais avec une grande variabilité là aussi).

La dernière étude de l’OBSAN sur l’accès aux soins mentionne un passage de 10.3% à 22.5% de personnes renonçant aux soins entre 2010 et 2016 avec un intervalle de confiance de plus de 5%. Notre étude s’est déroulée entre 2013 et 2015 et a chiffré les renoncements à 17.9%. Les chiffres 2016 de l’OFS sont considérablement plus bas pour la tranche d’âge considérée mais l’OFS ne s’intéresse pas qu’aux seuls demandeurs de subsides. D’où la nécessité de considérer avec beaucoup de réserves les comparaisons entre études.

Agenda social et santé

L'affiche de la semaine